Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Articles avec #humour catégorie

Publié le 12 Août 2017 par bigwhy dans humour, photography

commentaires

Cleopatra: Monica Bellucci (9)

Publié le 26 Mai 2017 par bigwhy dans cleopatra, film, Bande annonce, humour, video

Cleopatra: Monica Bellucci (9)

Je ne vous ferais pas l'affront de parler ici du film "mission cleopatre" de 2002, un gros nanard qui ne vaut que par la beauté de Monica Bellucci.......Bellissima!

Cleopatra: Monica Bellucci (9)
Cleopatra: Monica Bellucci (9)
Cleopatra: Monica Bellucci (9)
commentaires

Cleopatra: Humour et Nanard (8)

Publié le 25 Mai 2017 par bigwhy dans cleopatra, film, vintage girl, humour

"The Lucy Show" Lucy Plays Cleopatra (TV Episode 1963)

"The Lucy Show" Lucy Plays Cleopatra (TV Episode 1963)

Cléopatre aussi belle & terrible qu'elle fut n'a pas échappé aux comédies potaches bas du front. dans l'ordre chronologique Maria Frau l'italienne en 1954, Lucille Ball l'américaine dans un show tv de 1963,  Amanda Barrie l'anglaise rigolote en 1964 et enfin plus près de nous Mimie Coutelier la française en 1982 dans le film de Jean Yanne: 2 h moins le quart avant Jesus Christ".

Vous remarquerez que je n'ai pas mis ici Monica Bellucci, dans Mission Cléopatre, car elle aura droit à un article à part, en raison de sa....Beauté (bien sur!)

Totò all'inferno  (Camillo Mastrocinque 1954)

Totò all'inferno (Camillo Mastrocinque 1954)

Arrête ton char Cléo (Gerald Thomas1964)

Arrête ton char Cléo (Gerald Thomas1964)

Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Jean Yanne 1982)
Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Jean Yanne 1982)
Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Jean Yanne 1982)
Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Jean Yanne 1982)

Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (Jean Yanne 1982)

commentaires

Clin d'oeil: Salvador Dali/Avida Dollars

Publié le 20 Janvier 2017 par bigwhy dans humour, reflexion, art, surrealisme

Clin d'oeil: Salvador Dali/Avida Dollars

Avida dollars (avide de dollar!) est l'anagrame, féroce, signé André Breton, à partir des lettres du prénom & du nom de Salvador Dali, pour illustrer, un aspect pas très reluisant de la personnalité de l'excentrique peintre de Figueras.

Des Casseroles, il en aura d'autres, particulièrement, en fricotant, sans nuance, avec le régime Franquiste ( Dali était profondément de droite, aisé dès le départ, et conservateur politiquement par instinct de classe...) ce qui fait que, tout en étant le champion hors catégorie du surréalisme, il en est quelque part mis à l'écart ou exclu.....( bon il a aussi emporter la meuf de Paul Eluard!)

Comme quoi on peut aimer une oeuvre, indépendament de son auteur, car des foi,s en connaissant la personnalité obscure, de son créateur, on peut-etre un peu dégouté (trahi?)

Clin d'oeil: Salvador Dali/Avida Dollars
Clin d'oeil: Salvador Dali/Avida Dollars
Clin d'oeil: Salvador Dali/Avida Dollars

Obsédé par l'argent

Le deuxième Dali va naître en 1939 à New York. Comme nombre d'intellectuels, Salvador part vivre aux Etats-Unis, où il restera jusqu'en 1948. C'est à cette époque, en 1940, que Breton lui donne un surnom qui restera pour la postérité : « Avida Dollars ". L'anagramme de son patronyme révèle son obsession pour le sonnant et le trébuchant. Mais « Avida » voit plus loin. « A New York, il s'adapte parfaitement au Nouveau Monde. Dali découvre la société des loisirs, l'industrie du divertissement, mais aussi les grands magasins et, d'une manière générale, une société tournée vers la consommation. Il veut faire partie de cette nouvelle machine », raconte Jean-Michel Bouhours. Dès 1939, il accepte de créer un pavillon entier, délirant, pour la foire de New York : « Le Rêve de Vénus ». La suite, ce sont des vitrines de grands magasins, une collaboration avec Hitchcock après Walt Disney et des publicités, beaucoup de publicités. Salvador Dali voit plus loin et plus grand que le statut d'artiste peintre. Il veut être célèbre. Ce sont les masses qui l'intéressent. « Les Américains ont très vite compris le pouvoir publicitaire du nom de Dali ", observe encore Jean-Michel Bouhours.


 

commentaires

One track a day: TOMBE DU CAMION by Quartiers Nord

Publié le 27 Décembre 2016 par bigwhy dans musique, video, world music, humour, france, internet, facebook

One track a day: TOMBE DU CAMION by Quartiers Nord

Une petite galéjade purement provençale & marseillaise avec ce "Tombé du Camion" des Quartiers Nord. Car quand tu es un peu (beaucoup) fainéant comme tout les méridionaux qui se respectent, pour faire des cadeaux, t'es obligé de trouvé des solutions pas toujours très légale!

Quartier Nord, internationalement connu dans les bouches du rhône, existe depuis 1977 & ont toujours revendiqué haut & fort leur coté provençal, grande gueule & foncièrement rigolo & social. Ceci explique aussi pourquoi leur notoriété n'est que locale. Des ancètres sans qui les Massilia Sound System n'existerait peut être pas?

commentaires

Pinup: JESSICA RABBIT COSPLAY

Publié le 24 Novembre 2016 par bigwhy dans pin up, cosplay, humour, rousse

Pinup: JESSICA RABBIT COSPLAY

"Je ne suis pas mauvaise, je suis juste dessinée comme ça!" Jessica Rabbit.

"Elle aura ma peau!" Roger Rabbit.

Pinup: JESSICA RABBIT COSPLAY
commentaires

Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros

Publié le 21 Novembre 2016 par bigwhy dans comix, humour

Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros

Les super-héros en ont dans le pantalon! Pissing contest pour savoir qui va sortir avec Wonder Woman. Mon favori est Wolverine (à cause des rouflaquettes, bien sur!).

Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
Clin d'oeil: La vie secrète des super-héros
commentaires

Film Culte: C'EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS de Rémy Belvaux & André Bonzel (1992)

Publié le 15 Novembre 2016 par bigwhy dans film, polar, comédie, trash, humour, belgique, film complet

Film Culte: C'EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS de Rémy Belvaux & André Bonzel (1992)

Si il devait n'en rester qu'un seul, pour moi, c'est celui la, je l'ai tellement vu, que je connaissait quasiment les répliques par coeur. Définitivement LE film Culte!

« Le Citizen Kane belge. » Le compliment pourrait sembler abusif mais il n'est pas loin de la vérité, tant le culte autour du film de Rémy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde fait toujours rage. Plus de vingt ans après son accueil triomphal au festival de Cannes 1992, ce faux documentaire sur un serial killer belge et méchant surprend encore par la puissance dévastatrice de son cynisme. Et encore plus par la prescience de son discours sur le « devenir poubelle » de la télévision.  Filmé en noir et blanc, en 16 mm, dans les rues de Namur, par trois étudiants en cinéma qui apparaissent à l'image, C'est arrivé près de chez vous tire son titre de la rubrique des chiens écrasés du quotidien belge Le Soir. Le fait divers fait vendre ? Eh bien, prenez ça dans les dents : à l'écran, trente-trois meurtres au hasard, dont un facteur, des vieux et un enfant, un viol immonde, une leçon de lestage de cadavres et une tournée de « petit Grégory » (une olive ligotée à un sucre dans un verre de gin-tonic) pour tasser.

 A Cannes, tout le monde ne parle que du brûlot des trois jeunes Belges aux cheveux hirsutes. « Ce fut le plus gros décollage que j'ai connu, explique Jean Roy. Une adhésion immédiate. Il y avait bien des Tartuffes pour crier que les limites du bon goût avaient été franchies, mais c'était marginal. Avec sa faconde et son charme, Poelvoorde mettait les journalistes dans sa poche. Il est même reparti avec ma secrétaire, Coralie, qu'il a épousée par la suite. » Le film rafle le prix SACD, le prix de la critique internationale et le prix spécial de la jeunesse. A Cannes, le trio, qui n'a dessoûlé qu'en rentrant à Namur, signe un contrat avec un vendeur margoulin. Ce qui n'empêchera pas le film d'être un succès historique en Belgique et dans la plupart des vingt-sept pays où ses auteurs l'ont présenté. « C'est le seul film que je connaisse où tout le monde a bossé gratuitement et continue de toucher un pourcentage », ironise Poelvoorde.

Comment faire un film sans argent et en un temps record ? En imitant les reportages de l'émission Strip Tease,qui faisait fureur à l'époque sur la RTBF. L'idée étant de dénoncer le voyeurisme de cette télé de la fin des années 80 et la course à l'audimat avec ses sordides reality shows. Mais, au lieu de choisir un péquenot ou un fan de tuning comme dans Strip Tease, Rémy a le génie de documenter la vie quotidienne d'un tueur en série cabotin et porté sur le houblon.

(film complet)

Film Culte: C'EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS de Rémy Belvaux & André Bonzel (1992)
Film Culte: C'EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS de Rémy Belvaux & André Bonzel (1992)
Film Culte: C'EST ARRIVE PRES DE CHEZ VOUS de Rémy Belvaux & André Bonzel (1992)
commentaires

MR & MS WOODMAN de Man Ray

Publié le 8 Novembre 2016 par bigwhy dans art, erotisme, surrealisme, photographie, internet, humour

MR & MS WOODMAN de Man Ray

Man Ray, photographe, compagnon de la première heure des surréalistes et créateur du célèbre "Violon d'Ingres" ne manquait pas d'humour! comme dirait Freud "tout est sexuel"!! meme quelques bout de bois!

Mr & Mrs Woodman par Man Ray Série représentant les ébats érotiques de deux mannequins en bois servant de modèles aux artistes. Man Ray est l'un des rares artistes photographes du surréalisme. Ses photographies sont connues et l'on étudie son travail dans les écoles d'art.

Un ptit sourire? messieurs dames.

MR & MS WOODMAN de Man Ray
MR & MS WOODMAN de Man Ray
MR & MS WOODMAN de Man Ray
Man Ray, né Emmanuel Radnitzky le 20 août 1980 à Philadelphie, est considéré comme le représentant le plus connu de l’avant-garde photographique vers 1930 et comme le précurseur de la photographie surréaliste. Son œuvre est extrêmement variée : en tant que peintre, créateur d’objets, réalisateur de films et photographe, il fait partie intégrante du mouvement dadaïste et surréaliste. Man Ray est l’un des premiers artistes dont les travaux photographiques furent estimés plus que ses œuvres picturales par les connaisseurs. Il contribue ainsi de façon décisive à la revalorisation de la photographie en tant qu’une des formes de l’art. Sa photographie "Noire et blanche" (1926) atteint le prix record de 550000 dollars chez Christie’s en 1998.
Man Ray vit à New York à partir de 1897. Dans des cours du soir, il étudie l’art, travaille comme dessinateur-cartographe à partir de 1911 et s’essaie à l’activité de peintre et de sculpteur. En 1921, il s’établit à Paris et rejoint les surréalistes.
Le photographe Man Ray travaille en autodidacte. Il gagne sa vie en faisant des reproductions et des portraits pour ses amis peintres. Dès 1922, il ouvre son propre studio et devient le photographe préféré de l’avant-garde. A partir de 1919, Man Ray fait des expériences sur les techniques photographiques (montage sandwich, double exposition, collage photographique) de manière intensive. En 1921, il crée ses premiers photogrammes ("rayographies"/"rayogrammes") et expose ses premières photographies. Il fait en outre la connaissance d’Alice Prin, alias "Kiki", qui devient sa compagne et sa muse et qui pose également comme modèle pour "Noire et blanche" et "Le violon d’Ingres".
A partir de 1922, Man Ray travaille parallèlement comme photographe de mode pour les magazines "Vogue" et "Vanity Fair". Il fait des études de caractère photographiques portant sur les personnalités culturelles de son époque comme Joyce, Proust, Picasso et Matisse. Berenice Abbott et Lee Miller, avec qui il a une relation amoureuse en 1929 et explore la technique de la solarisation, font partie de ses élèves.
En 1940, Man Ray émigre aux USA et son intérêt pour la photographie s’estompe. Il est rendu hommage à ses œuvres dans de nombreuses expositions et par la remise de nombreux prix (il reçoit entre autres la médaille d’or pour la photographie à la Biennale de Venise en 1961 et le prix culturel de la Société allemande de photographie en 1966). En 1946, il épouse Juliet Browner avec qui il vit de nouveau à Paris à partir de 1951. Il meurt dans cette ville le 18 novembre 1976. On peut lire la mention suivante sur sa pierre tombale: "unconcerned, but not indifferent".
 
commentaires

Clin d'oeil: Vampire Fun

Publié le 24 Août 2016 par bigwhy dans humour, vampire, comix

Clin d'oeil: Vampire Fun

Pour nous apporter le frisson, en cette période caniculaire, on va parler de...........vampires. au menu de la musique, des films, des livres, des oeuvre d'arts & des pin ups.

Aujourd'hui on change de registre, un peu d'humour, pour garder l'espoir?!

On peut rire de n'importe quoi (mais pas avec n'importe qui)!

Clin d'oeil: Vampire Fun
Clin d'oeil: Vampire Fun
commentaires
1 2 3 > >>