Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Suzanne & Les Vieillards (2)

Publié le 28 Février 2017 par bigwhy dans histoire, art, erotisme, iconographie

Jean Jacques André

Jean Jacques André

Suzanne, une femme pieuse et très belle, est mariée au riche Joakim. Tous deux vivent à Babylone dans une belle maison dotée d'un jardin. Parce qu'ils sont riches et respectés, de nombreux juifs viennent chez eux pour régler leurs différends en présence de deux vieillards choisis parmi le peuple pour leur sagesse.

L'après-midi, une fois les hôtes partis, Suzanne a l'habitude de se promener dans le jardin. Les deux vieux juges la croisent quotidiennement et, sans se l'avouer mutuellement, parce qu'ils ont honte, se mettent à la désirer ardemment.

Un jour, n'en pouvant plus, et s'étant séparés pour aller dîner, chacun des deux vieillards revient sur ses pas pour la contempler... et se rencontrent à nouveau ! Ils finissent donc par s'avouer leur désir et décident d'agir ensemble.

Guettant l'occasion favorable, cachés dans le jardin, les deux vieillards libidineux surprennent une conversation entre Suzanne et deux servantes qui l'accompagnent. Suzanne leur demande de fermer les portes du jardin et d'aller quérir de l'huile et des parfums afin qu'elle se baigne parce qu'il fait chaud.

 

Sebastiaan Bremer

Sebastiaan Bremer

Les jeunes filles parties, les vieux sages sortent de leur cachette et lui proposent un odieux chantage :

« Voici que les portes du jardin sont fermées, personne ne nous voit et nous sommes pleins de désir pour toi ; donne-nous donc ton assentiment et sois à nous. Sinon, nous témoignerons contre toi qu'un jeune homme était avec toi et que c'est pour cela que tu as renvoyé les jeunes filles. »

Considérant qu'elle est perdue quel que soit son choix, Suzanne choisit pourtant de ne pas céder, afin de ne pas pécher. Elle se met donc à crier, tout comme les deux lascars qui, dans le même temps ouvrent les portes du jardin. Des gens accourent et écoutent les mensonges des vieillards.

Le lendemain, le peuple est rassemblé chez Joakim. Les deux anciens, crédibles parce que juges du peuple, réitèrent leur accusation :

« Comme nous nous promenions seuls dans le jardin, celle ci est entrée avec deux servantes ; elle a fait fermer les portes du jardin et renvoyé les servantes ; puis un jeune homme qui était caché est venu vers elle et a péché avec elle. En voyant le crime, nous avons couru vers eux et nous les avons vu s'unir. De lui, nous n'avons pu nous rendre maîtres, parce qu'il était plus fort que nous et qu'ayant ouvert les portes, il s'est échappé. Mais nous avons demandé à Suzanne quel était ce jeune homme et elle n'a pas voulu nous le révéler. De tout cela nous sommes témoins. »

 

Andrew Folan

Andrew Folan

Suzanne répond :

« Dieu éternel, qui connais les secrets et qui sais tout avant que cela n'arrive, tu sais qu'ils ont porté contre moi un faux témoignage, et voici que je meurs sans avoir rien fait de ce que ceux-ci ont méchamment imaginé contre moi. »

Dieu entend Suzanne et éveille l'esprit saint de Daniel, un jeune garçon, alors qu'elle est conduite à la mort. Daniel demande alors à interroger les deux vieillards séparément. Il demande au premier sous quel arbre se tenaient Suzanne et son amant. Le vieillard assure qu'il s'agissait d'un lentisque. Le deuxième vieillard, à qui Daniel pose la même question, évoque un chêne.

Daniel ayant prouvé que le témoignage des deux vieillards était faux, ceux-ci sont condamnés à mort et Suzanne est lavée de tout soupçon d'adultère.

Et c'est ainsi que Daniel devint grand devant le peuple, à partir de ce jour et dans la suite du temps.

commentaires

Suzanne & Les Vieillards (1)

Publié le 27 Février 2017 par bigwhy dans histoire, art, erotisme, iconographie

Suzanne & Les Vieillards (1)

Vous voulez de l'érotisme & les 50 nuances, vous laissent sur votre faim? Ouvrez la Bible, l'ancien testament est rempli d'histoires affriolantes: On a abordé, dans ce blog,  Le Cantiques des Cantiques & Salomé, voici maintenant Suzanne.....

Parmi les légendes liées au bain, un épisode de l'Ancien Testament a particulièrement inspiré les peintres, c'est l'histoire de Suzanne et les Vieillards, ou comment Daniel a gagné ses galons de prophète.

L’épisode de Suzanne et des vieillards, repris dans l’art également sous le nom de Suzanne au bain ou de Chaste Suzanne est un passage biblique très connu des artistes à travers les siècles. Cette histoire, extraite du livre de Daniel dans la Vulgate, était en fait un bon  prétexte pour peindre des nus.

 

Franz Von Stuck
Franz Von Stuck

Franz Von Stuck

commentaires

Bookcrossing: CONGO REQUIEM de Jean Christophe Grangé

Publié le 26 Février 2017 par bigwhy dans livre, polar, france

Bookcrossing: CONGO REQUIEM de Jean Christophe Grangé

 

Il faut d’abord préciser que Congo Requiem est la suite de LONTANO (sorti en juillet 2015 aux éditions Albin Michel). Pour une fois, JC Grangé nous propose la suite d’une histoire commencée quelques mois plus tôt et dont on sentait, par les dernières phrases de dialogue, que nous n’en avions pas fini avec ces horreurs-là, avec ces hommes-là, avec cette ville-là.

On poursuit donc avec la famille Morvan. Grégoire, le père, ancien barbouze, premier flic de France, magouilleur à ses heures perdues, trafiquant de minerais, de tous les secrets d’Etats et autoritaire. Un vrai « dos gris » dans mon langage. Le dos gris est le gorille dominant du clan, le plus agressif mais aussi le plus protecteur. Celui qu’il ne faut absolument pas fâcher. Grégoire, c’est le dos gris des Morvan, fort en gueule et en coups ! Puis il y a Maggie : ancienne hippie baba cool, femme battue (jusqu’à l’extrême par Grégoire) mais tranchante par moments. Ces deux-là fonctionnent depuis tant d’années sans qu’on ne puisse y comprendre grand-chose. La violence scelle leur couple, le secret aussi. Dans les trois enfants, Gaëlle est la fille à papa, anorexique, provocante et prostituée par vengeance du père. Loïc, le frère cadet, drogué, couard, ancien athlète et nouveau génie de la finance. Et Erwan, flic et fils de flic… la digne relève du paternel.

Une fois la famille présentée, Lontano chemine dans les méandres d’une enquête où Erwan tente de démasquer un tueur en série parisien s’inspirant de meurtres commis il y a 40 ans au Congo ; l’homme-clou. À vous de lire pour mieux savourer Congo Requiem. A vous de lire pour vous plonger, avec les Morvan, dans les meurtres empreints de magie noire, de sorcellerie africaine et de croyances infernales. Une plongée dans Lontano, ce n’est pas indispensable mais vivement recommandé.

Congo Requiem, c’est la même enquête qui se poursuit mais avec une intensité plus importante. Congo Requiem, c’est toute la violence de l’Afrique noire. L’intensité des odeurs, le contraste des couleurs, la violence du climat, des relations, … La chaleur qui étouffe, la pluie qui inonde, la latérite, poussière rouge et collante, qui recouvre tout. Chaque heure vaut une journée, chaque journée vaut un an. Lorsque les pluies du soir se déversent, le corps et l’esprit sont lessivés d’avoir lutté, pour tout, pour simplement exister. JC Grangé nous livre une Afrique telle que je l’ai ressentie, telle que je l’ai vécue. Loin des complexes hôteliers. Une Afrique partagée entre les souvenirs de certaines grandeurs passées et le rejet du blanc colonisateur. Une Afrique duale. JC Grangé réalise l’exploit de raconter l’Afrique au plus près de ce qu’on peut y vivre.

Mais Erwan, Grégoire et Jean-Christophe Grangé nous emmènent au cœur des conflits ethniques d’aujourd’hui et sur les traces familiales de la famille Morvan. Que s’est il passé à Lontano en 1969 ? Et pourquoi Grégoire essaie-t-il d’entraver l’enquête de son propre fils ? Les meurtres rituels reprennent en Europe alors que le père et le fils sont au cœur des conflits des forêts au nord Congo. Qui tue, pourquoi ? Qui s’attaquent au cercle des proches de la famille Morvan ? Le danger se rapproche, il va falloir faire vite.

J’ai adoré. Un très grand Grangé dont on savoure chacune des 727 pages. Avec un vrai sentiment de moiteur africaine. Les Morvan sont épais, complexes et tellement humains. Une enquête à tiroirs, quand on pense avoir fait le tour, un détail nous entraîne sur de nouvelles pistes. Un thriller à son meilleur niveau, un régal de lecture et un merveilleux moment dans l’univers si spécifique de Grangé.

Un petit mot sur l’auteur…. Même s’il me paraît difficile de ne pas être banale. Connu par l’adaptation cinématographique de son roman « Les rivières pourpres », JC Grangé a pourtant débuté comme journaliste. Il a beaucoup voyagé dans ce cadre. On peut imaginer qu’il y puise sa précision des descriptions et les ressentis des Européens en voyage. Son premier roman est « Le vol des cigognes » (à lire absolument si ce n’est pas encore fait). Il a une imagination et un style d’écriture qui ne ressemble à rien que je connaisse. Ce n’est pas du Stephen King, ce n’est pas du Chattam. C’est du Grangé. Avec ce mélange si spécifique de torture, d’intensité de ses personnages, de précision des descriptions locales, une intrigue qui rebondit sans cesse et une légère obsession pour les tortures infligées par les régimes sud-américains. Les livres de Grangé sont incontournables !



 

Bookcrossing: CONGO REQUIEM de Jean Christophe Grangé
commentaires

One track a day: MY ADIDAS by Run DMC

Publié le 25 Février 2017 par bigwhy dans musique, video, hip hop, 90's, USA, internet

One track a day: MY ADIDAS by Run DMC

Au départ, le rap c'était vraiment pas mon truc mais c'est venu petit a petit grace, surtout à quelques amis. Je reste cependant, un aficionado du "Old School" & du "Boom Bap". Run DMC, surtout connu pour le titre: "Walk this way" avec Aerosmith, est parmi les premiers groupes a émerger à la fin des années 80. Ils ont fait cette ode à leurs pompes, qui plus tard sera utilisée par la marque pour une pub!

Ca c'est de la "Street credibility"!!

commentaires

Bookcrossing: TORTILLA FLAT de John Steinbeck

Publié le 24 Février 2017 par bigwhy dans livre, comédie, USA, philosophie

Bookcrossing: TORTILLA FLAT de John Steinbeck

Tortilla Flat (est un roman picaresque américain de John Steinbeck publié en 1935.

C'est à cette histoire humoristique que l'auteur doit son premier prix littéraire, la médaille d'or du meilleur roman écrit par un Californien décernée par le Commonwealth Club of California.

John Steinbeck construit son œuvre par chapitres indépendants les uns des autres. Chacun illustre une aventure mettant en scène les compagnons du personnage principal, Danny. Ce roman est en accord avec la majorité de l'œuvre de Steinbeck. En effet nous restons dans le cadre captivant d'une Californie très prolétaire.

De retour de la guerre, Danny, un paisano de Monterey (Californie), apprend qu'il a hérité de deux maisons. Malgré son nouveau statut de propriétaire foncier, il entend bien poursuivre sa vie d'antan. Ses anciens amis, paisanos et vagabonds, à l'image de Danny, s'installent peu à peu dans « la maison de Danny ». Pilon, un des meilleurs amis de Danny, a, pour sa part, brûlé la seconde maison, après s'être installé dedans, par fierté. Là commence une histoire d'amitié hors du commun. « Les amis de Danny » vont, dans une succession de chapitres, réagir à des injustices, poursuivre des causes vertueuses, venir en aide aux habitants de Tortilla Flat. Le combat pour la vertu, contre le vice, est mené et la maison devient bientôt l'antre d'une philanthropie bienveillante.

Mais l'entrain passé, la monotonie venue, Danny ne supporte plus sa vie de propriétaire. Il quitte la maison, reprend sa vie de paisano. Il accumule les délits, s'adonne à tous les vices, devient égoïste et malveillant. Il revient mélancolique, sans que rien ne puisse le faire changer. Ses amis lui préparent une fête dans sa maison, où tout Tortilla Flat se rend. À l'occasion de cette fête inoubliable, Danny chute dans un ravin, se blesse, puis meurt. Les amis, malheureux, se rassemblent quelques jours après sa mort dans la maison du défunt. Un des amis a apporté des cigares ; Pilon rallume son cigare, jette l'allumette, et met le feu involontairement à un journal. D'une implicite décision, les amis laissent le feu prendre. Ils regardent la maison brûler, comme la seconde au début du roman. Les amis partent dans chaque direction, sans qu'un seul ne marche à côté d'un autre.

Conte philosophique, fable amusante mettant en vedette des hippies des années 20!

Dans un village de la côte californienne, des amis partagent une maison, vivant de mendicité et de rapines, consommateurs de vin au gallon, toujours prêts pour l'amour ou la bataille.

Un ton humoristique, une écriture imagée et vivante dessinent des personnages marginaux un peu dans le ton de « Alexis Zorba », sous le thème de l'amitié, mais aussi bien de la justice, de la charité, de la religion ou de la mort.

Datant de 1935, mais sans trop de rides apparentes, une des premières oeuvres de Steinbeck, Nobel 1963, une lecture pleine du soleil de la Californie …

Assurément l'ancètre du Big Lebowski !

Bookcrossing: TORTILLA FLAT de John Steinbeck
Bookcrossing: TORTILLA FLAT de John Steinbeck
commentaires

Weird Vintage Cars: Chevrolet Corvair Astro (1967)

Publié le 23 Février 2017 par bigwhy dans weird cars, 60's, USA

Weird Vintage Cars: Chevrolet Corvair Astro (1967)

On peut très facilement comparer la beauté des voitures à celle des femmes, On dit qu'elles sont racées élégantes...et surtout en premier on regarde le cul! Celui ci est phénoménal............

Si ses formes semblent très futuristes, le prototype Astro 1 a pourtant vu le jour en 1967,soit il y a plus de 40 ans.

Le corps de la voiture est en fibre de verre et la bulle de toit comporte un systeme de miroirs périscopiques assez complexe qui donnait au conducteur un semblant de vue sur l'arriere.

Bill Mitchell a conçu cette Astro qui est aussi la plus basse des voitures construites par la GM,elle ne mesurait moins de trois pieds de haut (90 cm)

Une partie arrière articulée permettait au passager et au conducteur de pénétrer dans l'habitacle,avant qu'une commande électrique ne remette les sièges en position semi couchée ,l'opération était effectuée en sens inverse pour sortir du véhicule,ce qui demandait quand même pas mal de souplesse !

 

Weird Vintage Cars: Chevrolet Corvair Astro (1967)
Weird Vintage Cars: Chevrolet Corvair Astro (1967)
Weird Vintage Cars: Chevrolet Corvair Astro (1967)
commentaires

Pin Up: LILLY CHRISTINE (burlesque queen)

Publié le 22 Février 2017 par bigwhy dans pin up, 50's, USA, burlesque

commentaires

Film a voir: J'ai Engagé Un Tueur de Aki Kaurismäki (1990)

Publié le 21 Février 2017 par bigwhy dans film, comédie, drame, finlande, UK, Bande annonce, bande originale

Film a voir: J'ai Engagé Un Tueur de  Aki Kaurismäki (1990)

Henri Boulange a décidé de mettre fin à ses jours. Devant les difficultés qui s'accumulent, grève des agents du gaz et ses maladresses personnelles, il décide d'engager un tueur.

Aki Kaurismäki tourne ce polar existentiel à Londres, loin de la Finlande. Mais le cinéaste n'oublie pas Hel­sinki, la ville qu'il connaît au millimètre près, et ses thèmes fétiches - le chôma­ge et la détresse des petites gens. Ainsi, en choisissant la banlieue londonienne, il donne à J'ai engagé un tueur les mêmes décors qu'à La Fille aux allumettes et, plus tard, qu'Au loin s'en vont les nuages : faubourgs cafardeux, intérieurs aux couleurs froides, cafés blafards où pointent seulement le rouge des bouteilles de ketchup et celui du rouge à lèvres de la marchande de fleurs qui change le destin du personnage principal (hommage à Chaplin ?). Son héros est follement kaurismäkien : Henri Boulanger, Français isolé à Londres, perd son emploi et ne voit plus de raison de vivre. Il engage un tueur pour en finir, change d'avis après avoir bu, fumé et aimé pour la première fois, et tente d'échapper à ce tueur lui-même mourant...

Du grand burlesque triste. A la fois hommage à nouvelle vague française (avec le choix de Jean-Pierre Léaud), aux comédies noires anglaises des studios Ealing et au cinéma muet (Léaud compose un personnage entre Buster Keaton dépressif et vampire dérisoire), ce polar laconique est un passionnant bouquet de références cinéphiles.

Avec aussi (et ça compte pour moi!) la BO signée Joe Strummer (qui fait une petite apparition!

Film a voir: J'ai Engagé Un Tueur de  Aki Kaurismäki (1990)
commentaires

Les Dossiers Fetish: Le Corset (18)

Publié le 20 Février 2017 par bigwhy dans pin up, erotisme, fetish, corset

Les Dossiers Fetish: Le Corset (18)

Le corset était si serré, si serré, il nous a creusé l'âme par le milieu comme un sablier, et presque plus rien ne passe du vrai Soi à l'extérieur. -Michelle Guérin 

Les Dossiers Fetish: Le Corset (18)
Les Dossiers Fetish: Le Corset (18)

O régicide ! ton corset appartient aux mignons Et aux mignonnes de toutes sortes. Ta chair simple s'y développe, Tu t'y pourlèches dans la pourpre, ô nouveau médiateur ! -Paul Éluard 

(créations personnelles)
(créations personnelles)
(créations personnelles)

(créations personnelles)

commentaires

One track a day: DEAD SET ON DESTRUCTION by Hüsker Dü

Publié le 20 Février 2017 par bigwhy dans musique, video, punk rock, USA, 80's

One track a day: DEAD SET ON DESTRUCTION by Hüsker Dü

Hüsker Dü: Te souviens-tu ?' en norvégien, est un groupe originaire de Minneapolis. Entre 1978 et 1987, le groupe développa un style original proche du punk hardcore, devenant une des formations les plus agressives et imprévisibles de sa génération. Très prolifiques, ils ont produit huit albums, dont deux double, en sept ans. Leur influence sur toute une génération de groupes alternatifs à guitares est inestimable.

One track a day: DEAD SET ON DESTRUCTION by Hüsker Dü
One track a day: DEAD SET ON DESTRUCTION by Hüsker Dü
commentaires
1 2 3 4 > >>