Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Cleopatra: Mythe (6)

Publié le 23 Mai 2017 par bigwhy in histoire, biographie, iconographie

Cleopatra: Mythe (6)

De toute l’Histoire, les femmes ont entretenu une relation indirecte avec le pouvoir. Cléopâtre, une des plus grandes figures de l'histoire de l'antiquité, fût une des rares à avoir l’occasion d’obtenir un titre généralement réservé aux hommes : celui de pharaon. Son histoire fut telle que depuis le début du XVI ème siècle, Cléopâtre se transforma en figure mythique. Mais malheureusement, de nos jours, notre vision est plus fondée sur son mythe que sur les faits historiques. Nous avons choisit ce thème car le rapport entre les femmes et le pouvoir a toujours été complexe. Si notre choix a abouti à Cléopâtre parmi toutes les figures féminines du pouvoir qui s’offraient à nous, c’est car elle est l’une des plus anciennes et que nous voulions comprendre comment une femme pouvait atteindre une telle place dans un monde dirigé exclusivement par des hommes. De plus nous voulions comprendre cette figure mythique de l’histoire que nous connaissons tous aujourd’hui à travers sa légende. Mais d’abord qu’est ce qu’un mythe? Un mythe est une représentation de la réalité amplifiée et déformée, par la tradition populaire, de personnages ou de faits historiques qui prennent forme de légende dans l’imaginaire collectif. Mais ce mythe est il réellement mérité ? La vérité n’a-t-elle pas été trop déformée ? Au final le mythe n’a-t-il pas dépassé la réalité historique? Nous tenterons de distinguer la figure mythique du personnage mythique en abordant sa vie dans l’Histoire puis en analysant les éléments qui ont amené son mythe jusqu'à nous.

La reine Cléopâtre avait un charme dont elle usait et abusait pour séduire les hommes. Mais était-elle aussi cruelle qu’on a entendu le dire ? Certains historiens pense que oui. Tout d’abord c’était une femme dépourvue de tous scrupules : elle a éliminé son frère, âgé de seulement quinze ans, Ptolémée XIV car elle craignait qu’il ne fut un obstacle pour l’avenir de son fils Césarion et elle fit tué sa sœur Arisnoée car elle craignait qu’elle lui prenne le place sur le trône. De plus Cléopâtre incarne, dès l’antiquité, le femme séductrice, corruptrice et destructrice d’ hommes. C’est ainsi qu’elle aurait ‘’ensorcelé’’ Antoine et qu’il se laissa entraîner à Alexandrie ou il perdit le sens de son devoir ( par exemple, il ne fêtait plus ses victoires à Rome mais en Egypte aux côtés de la reine, ce qui était très mal vu ). Il ne se souciait plus de son honneur et passait son temps avec Cléopâtre.

D’un autre côté, des historiens on donnait une thèse toute à fait différente ou ils expliquaient que Cléopâtre n’était pas une corruptrice d’ hommes mais ou s’étaient eux qui se montraient irresponsables, incapables et aveuglés par la passion. On peut ajouter en effet que la grande culture de la reine contribuait a son charme. Cléopâtre était polyglotte, elle parlait le grec, l’égyptien, l’araméen, l’éthiopien, le mède, l’arabe et sans doute l’ hébreu et la langue des Troglodytes. Toute cette connaissance lui donnait un charme à sa conversation, une qualité d’esprit et une intelligence qui effrayait les romains car elle était devenue une fine politicienne. C’est ce côté intellectuel qui l’a mené au trône de pharaon en Egypte et qui la aider aussi à séduire César.

Cleopatra: Mythe (6)
Cleopatra: Mythe (6)

Le mythe de Cléopâtre doit beaucoup à sa soit-disant « beauté ». Mais est-ce qu’elle était si belle qu’on le croit ?Certaines représentations la montrent sous des traits plutôt communs mais dotée d’un charme apparent : mais était-ce vraiment Cléopâtre sur ces sculptures ? En effet des historiens ont trouvé d’autres représentations sous forme monétaire qui ne correspondaient pas à l’idéal de beauté que l’on se faisait de Cléopâtre : le visage dépeint sur ces pièces est emprunt d’une dureté incompatible avec la séduction et il est doté d’un nez proéminent. Sa beauté n’était donc pas incomparable au point d’être en admiration devant elle dés le premier regard. Mais pourquoi pensons-nous tous que Cléopâtre était dotée d’une beauté extravagante? Certains historiens nous expliquent que sa fréquentation avait tant d’attraits que l’on ne pouvait pas lui résister. Plutarque nous dit « Les charmes de son visage soutenus par les appâts de sa conversation et par toutes les grâces qui peuvent émaner du plus heureux caractère , laissaient de profondes blessures. ». De plus elle avait une voix mélodieuse, d’une douceur extrême et ensorcelante qui était un véritable atout de séduction. C’est donc le portrait non pas d’une femme d’une beauté enviable mais de celle d’une personnalité troublante et hors du commun. Mais son caractère et ses charmes n’étaient pas les seuls atouts que cette reine possédait.

Pourquoi lorsque l’on parle de Cléopâtre fait-on toujours allusion à son nez ? On dit que la reine avait un long nez… Mais était-ce réellement vrai ? Sur les représentations artistiques historiques que l’on a de cette femme, on peut en effet remarquer qu’elle avait un nez légèrement plus long que ce à quoi on est habitué: Mais il n’était pas non plus hors du commun. L’exagération que tout le monde fait sur le nez de Cléopâtre vient de Blaise Pascal. En effet dans ses Pensées il voulait montrer que le destin des hommes était lié aux passions, souvent dépendantes des causes les plus futiles, cite en exemple : « Le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé. ». Donc le fabuleux nez de Cléopâtre n’est qu’un mythe, en parti vrai mais qui a seulement était amplifié.

La reine Cléopâtre est sans conteste l’une des figures les plus célèbres de l’Antiquité. Elle est entourée d’histoires, certaines sont très célèbres mais étaient-elles toute vrai? En effet la connaissance que l’on a de cette reine s’est beaucoup construite autour de mythes, qui nous sont parvenus et qui la rende universellement célèbre. Ces légendes sont multiples et plus ou moins connues. Le nom de Cléopâtre lui-même marque tout un mythe : c’est le nom de la beauté, de la séduction ( elle avait deux amants : César et Marc Antoine). C’est un nom qui nous évoque aussi un nez hors du commun ! Mais qui était-elle vraiment ? Quelles sont les histoires réelles et celles qui ne sont que des légendes ? Après la défaite que Cléopâtre a subit face à Octave et suite à la mort d’ Antoine, elle décida de se suicider car elle se sentait humiliée et voulait restée digne. Elle alla tout d’abord se recueillir sur la tombe d’Antoine pour lui faire un dernier adieu. Ensuite elle prit son dernier bain et un dernier grand repas.Mais comment Cléopâtre est-elle morte ? La version la plus connue est celle des romains, selon laquelle Cléopâtre serait morte empoisonnée par la morsure d’un serpent, pour les historiques cette hypothèse est discutable mais on ne devrait pas réellement la rejeter. Deux grands hommes, Strabon et Plutarque, s’interrogent sur la mort de la reine. Le premier, Strabon, hésite entre la mort par empoisonnement et la mort par le serpent. Quant à Plutarque, il s’avance sur plusieurs hypothèses. Sa première hypothèse est aussi à propos du serpent : elle aurait demander à ce qu’on lui apporte un panier de figues avec un serpent et lorsqu’elle le vit, elle avança son bras pour qu’il la morde. Sa seconde hypothèses est que Cléopâtre gardait un serpent caché dans un vase, elle l’aurait provoqué pour que l’animal s’énerve et la morde. Dans sa dernière hypothèse, il raconte que la reine avait toujours du poison caché dans une aguille creuse, qu’elle portait dans ses cheveux.

Mais il paraît que l’on ne retrouva sur son corps ni tache, ni traces de poison et il n’y avait pas de serpent dans sa chambre lorsqu’on a découvert son corps. La version officielle resta celle de la morsure de serpent mais le moyen employé par Cléopâtre pour se suicider reste un mystère.

La rencontre entre César et Cléopâtre est une histoire qui, la plupart du temps n’est pas connue. Certaine personne la prenne pour un mythe, d’autres pas. Alors qui croire ? Plutarque raconte que Cléopâtre a utilisé la ruse pour pouvoir entrer dans le palais de César car elle ne devait pas se faire reconnaître. Elle réussit à rentrer de nuit grâce à un de ses serviteurs, Apollodore. Il l’enveloppa dans un sac et la fit entrer. C’est cette ruse qui captiva César pour la première fois car il était ‘’ émerveillé’’ de son esprit inventif. Il devint l’amant de la reine. Il semblerait que cet événement se soit réellement déroulé comme cela. Une autre histoire a était raconté. Cléopâtre aurait été seule au palais de César et se serait en roulé à l’intérieur d’un tapis qu’on devait livré à César. Mais cette histoire est un mythe.

Commenter cet article