Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Salammbô (7)

Publié le 21 Avril 2017 par bigwhy in film, comix, erotisme, iconographie, histoire, femme fatale

Salammbô (7)

La princesse joue délibérément de sa séduction pour subjuguer le mercenaire. Cette scène a forcément inspiré tous les artistes pour lesquels l'imaginaire orientaliste était un prétexte à représentation de beautés dénudées et fatales.

Parmi ces représentations, la plus singulière me semble être celle du dessinateur de BD Philippe Druillet, pour sa trilogie de 1980 parue dans Metal Hurlant.

La trame mélange l'invention pure et le suivi fidèle du récit de Flaubert. En fait, à part l'introduction expliquant la présence de Lone Sloane sur le monde de Salammbô et la conclusion qui permet à Sloane de ne pas être totalement anéanti, toute l'histoire suit de près le livre originel, de longs passages étant même reproduits à la virgule près.

Ici, Lone Sloane est fondu par Druillet dans le personnage de Mathô le barbare qui tente de détruire Carthage et de conquérir la princesse Salammbô, tentative qui donne lieu à des scènes de batailles imposantes sur double page, idéales pour que s'exprime pleinement le graphisme de Druillet. En fait, sur trois albums, l'auteur explore des registres différents et souvent novateurs, dans un style proche de la peinture. Plusieurs planches sont d'ailleurs reprises sur toile.

Philippe Druillet
Philippe Druillet

Philippe Druillet

la version plus sexy de Esteban Maroto

la version plus sexy de Esteban Maroto

Un péplum de Sergio Grieco - Salammbô (1960)

Un péplum de Sergio Grieco - Salammbô (1960)

Il s'agit ici du péplum par excellence, que résume très bien l'affiche : représentations de batailles spectaculaires, amour impossible, érotisme... La figure de Salammbô telle qu'elle apparaît sur l'affiche évoque irrésistiblement celle de Cléopâtre.

Commenter cet article