Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Salammbô (2)

Publié le 16 Avril 2017 par bigwhy in livre, art, erotisme, iconographie, histoire, femme fatale

Salammbô (2)

Flaubert s'était vivement opposé à toute illustration de son roman, soucieux de ne pas laisser des représentations plastiques définitives amoindrir et figer un espace imaginaire qu'il avait voulu somptueux, érotique, raffiné et barbare à la fois. Pourtant, de très nombreuses illustrations ou adaptations de Salammbô, en peinture, sculpture, musique et cinéma, se sont multipliées depuis la fin du XIXe siècle. Quelle vision des sociétés du XIXe siècle à nos jours nous suggèrent ces créations inspirées par ce roman de Flaubert ?

Fille d’Hamilcar et servante de la déesse Tanit, Salammbô donne son nom au roman, et il s’agit bien pour Flaubert de raconter l’amour brut qui l’attache à Mâtho, le chef des mercenaires employés par Carthage dans sa guerre contre les Romains ; le destin des deux héros est pris dans le tumulte de batailles et de cruautés auquel donne lieu, près de trois cents ans avant Jésus-Christ, la révolte des mercenaires au retour du combat. En 1856, Madame Bovary avait été un considérable événement littéraire. Six ans plus tard, le deuxième roman de Flaubert, très attendu, suscita pourtant des réactions contradictoires : beaucoup le jugèrent incompréhensible, lesté d’une érudition historique excessive, et finalement ennuyeux ; d’autres au contraire s’enthousiasmèrent pour son originalité profonde et sa puissance d’évocation. Ce que Salammbô pouvait alors offrir d’étrange ne s’est pas effacé, mais l’évidence, s’est imposée d’une beauté jusqu’alors inédite en littérature – la beauté d’une fable où la violence de l’Histoire se trouve somptueusement mise en scène.

Salammbô (2)
Salammbô (2)
Commenter cet article