Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)

Publié le 13 Avril 2017 par bigwhy in erotisme, fetish, iconographie, pin up, masques & bandeaux

Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)

L'intérêt d'être sous le bandeau, c’est que même en cas de passage à l’acte, le fantasme prend le pouvoir. Un peu comme celui qui va s'endormir fait des rêves éveillés, la personne sous le bandeau peut fantasmer sur quelqu'un d'autre, imaginer être au milieu de plusieurs personnes, se croire dans un endroit public, etc. Les yeux fermés, on est dans une sorte de romantisme érotique. Les yeux bandés, on entre dans la sensualité fantasmatique – et fantasmagorique.

Masque, bandeau, loup font partie intégrante de la panoplie désirante de la littérature érotique qui les a magnifiés. Impossible d’imaginer l’héroïne d’ « Histoire d’O » sans cet accessoire, symbole de son parcours initiatique. Le port du masque de volupté est le signe qu’on s’installe dans une géographie du désir.

L'amour rend aveugle, dit-on. Peut-être, mais la « mise sous le bandeau " exige qu'on soit capable de s'abandonner en toute confiance à son partenaire, de suivre ses directives aveuglément, au propre comme au figuré. Le bandeau, sachons-le, est la voie royale vers la domination/soumission. De même que la personne qui "voit" dirige tout glisse sans heurts vers la domination, la personne "non voyante glisse également sans heurts vers la soumission. Ce fantasme est par conséquent plus fréquent chez les femmes qui ont plus de mal à assumer leur sexualité. Elles peuvent ainsi jouir sans entrave, sans se sentir responsable des sensations éprouvées.

Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)
Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)
Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)
Les Dossiers Fetish: Masques & Bandeaux (15)
Commenter cet article