Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Judith & Holopherne (8)

Publié le 10 Mai 2017 par bigwhy in art, erotisme, histoire, iconographie, femme fatale, judith

Judith & Holopherne (8)

Dans certains cas, le mythe de Judith quitte la sphère publique et fait écho à l’intime. C’est le cas pour Artemisia Gentileschi qui a représenté de nombreuses fois le motif de Judith. Or, selon, certains critiques, cet intérêt pour le mythe provient directement de son histoire personnelle : Artemisia accusa en effet Agostino Tassi, un ami de son père de l’avoir violée. On peut donc avancer l’hypothèse que ses différents tableaux constituent autant de rappels de l’évènement où Artemisia se serait elle-même représentée en Judith et aurait attribué à son bourreau les traits d’Holopherne.

Pour l’artiste, ce thème revêt une importance particulière...Violée par son maître de dessin et meurtrie par un procès long et humiliant, la jeune femme n’en ressort que plus avide de faire ses preuves. La victoire de Judith sur Holopherne prend des airs de revanche dans ses tableaux.

Car Judith, c’est elle-même. Plusieurs indices nous le prouvent. En observant bien le tableau, on remarque un bracelet à l’effigie de la déesse Artémis, en écho au prénom Artemisia. De même, ses autoportraits témoignent de la ressemblance entre les deux femmes. Artemisia a choisi de peindre un alter ego. Une femme forte, déterminée. Il n’est pas difficile de deviner alors que sous les traits d’Holopherne se cachent ceux de son bourreau. La toile devient ainsi une mise en garde pour la gente masculine…

 

Judith & Holopherne (8)
Judith & Holopherne (8)
Judith & Holopherne (8)
Commenter cet article