Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

One track a day: ETABLISSEMENT SPECIALIZE by El Blaszczyk

Publié le 2 Février 2017 par bigwhy in musique, video, rock, surf, garage, france, facebook

One track a day: ETABLISSEMENT SPECIALIZE by El Blaszczyk

Arrivera un moment où on n'en pourra plus de vivre comme des veaux, où on n'en pourra plus des pénibles, des pleutres, des crétins en trottinette, des pignoles du vivre-ensemble, de Christophe Conte et de toutes ces merdes. Arrivera un moment où il faudra disparaître, loin de tout, vivre en marge, prendre le maquis. Et ce jour là, le modèle ce ne sera ni Robinson ni le Walden de Thoreau, mais El Blaszczyk. Un Charentais sur la touche qui rêvait de garage primitif et de fusées en papier alu et qui, mieux que personne, incarne cette volonté de liberté totale, de « je me tire, je m'arrache », de « merci, messieurs, mais votre époque de merde, je vous la laisse ».

Fou de 50's et de 60's, il grandit dans les années 80, à contre courant, s'inventant un univers de bric à brac fait d'espions de série B, de twist de science-fiction et de paroles résolument « autres ». Un monde sans foi ni loi dont il trafique la bande-son sur un 4 pistes, enrôlant sa petite soeur et sa voisine pour faire les choeurs, donnant naissance à un 45-tours unique, hors du temps, aberration totale qui sort au beau milieu des années 90, alors que Kurt Cobain rend son dernier souffle et que dehors, on écoute du trip-hop sur des discmans. Et puis plus rien. La disparition. Totale, irrémédiable, incontestable. La mort plutôt que la médiocrité. El Blaszczyk avait fait son temps. Court mais intense, absurde mais radical.

Jusqu'à son retour cette année. En 2016. L'année du burkini, des réflexions citoyennes, des « groupes qui vont sauver la France », du grand marché de la connerie. Et sans grande surprise sur Born Bad, qui désarchive le mythique single (El' Blaszczyk Rock Band Himself With Girls) et lui colle 8 (HUIT) nouveaux morceaux au train, tous liés par un même thème psychiatrique (la maladie, dans toutes ses formes, tous ses excès) et habités par cette même ferveur brute, ce même mépris de la modernité. L'occasion, enfin, de rencontrer l'animal pour parler de son parcours loin du monde, de sa musique hors du temps. En écoutant The Quirky Lost Tapes 1993-1995, qui sort le 24 septembre sur Born Bad mais qu'on vous présente aujourd'hui, en intégralité, pour la première fois dans l'Histoire de la psychiatrie et du twist de science-fiction.

One track a day: ETABLISSEMENT SPECIALIZE by El Blaszczyk
One track a day: ETABLISSEMENT SPECIALIZE by El Blaszczyk
One track a day: ETABLISSEMENT SPECIALIZE by El Blaszczyk
Commenter cet article