Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

One track a day: YOUME & MEYOU by Einstürzende Neubauten

Publié le 3 Janvier 2017 par bigwhy in musique, video, industriel, folk, allemagne, internet, facebook

One track a day: YOUME & MEYOU by Einstürzende Neubauten

Pour dire la vérité, la musique de Einstürzende Neubauten est insupportable a écouter, & c'est plutôt leur histoire & leurs aspects visuels qui me plaisent, alors quand j'ai fini par trouvé ce track pas du tout bruitiste & même plutôt poètique, je me suis jeté dessus!

Einstürzende Neubauten est un groupe originaire de Berlin-Ouest, formé en 1980, composant une musique expérimentale à tendance bruitiste et industrielle. Ses membres successifs appartiennent à la scène artistique dite « des dillettantes géniaux ».

Dès ses débuts, le groupe se distingue par l'utilisation systématique de sons concrets provenant d'objets et d'outils qui leur tombait sous la main, conférant à leurs morceaux une sonorité généralement agressive aux oreilles des non-initiés.

Le nom du groupe signifie « les nouvelles constructions sont croulantes » ou « les nouveaux immeubles s'effondrent ». À Berlin-Ouest, à côté des Altbau « anciennes constructions », majoritairement datant du Gründerzeit et ayant un style architectural historiciste, se sont érigés dans l'après-guerre des Neubau « nouvelles constructions », souvent bétonnés.

Le nom du groupe a fait parler de lui quand le toit de la Salle des Congrès s'effondre pendant une conférence le 21 mai 1980, faisant un mort et de nombreux blessés graves. L'accident de ce symbole architectural germano-américain d'après-guerre était dû à un défaut de construction. L'attention médiatique que le groupe attira à cette occasion donna à son nom un nouveau sens.

Les Neubauten se sont beaucoup fournis sur les chantiers pour trouver de objets susceptibles de produire des sons innovants et enrichir leur musique qu'on qualifiera plus tard d'industrielle. Des scies circulaires, des scies à métaux, des perceuses, des tôles comme percussion ou des marteau-piqueurs font partie de leur attirail hétéroclite et de leur incessantes prises de sons. D'après Blixa Bargeld, ce n'était pas une direction artistique que le groupe prenait consciemment. Les membres du groupe, désargentés et résolus à une approche radicale et non conventionnelle de la musique, se servait de ce qu'ils trouvaient ou volaient dans leur environnement immédiat.

Peu de temps avant la sortie de l'album Kollaps, N.U. Unruh a dû vendre sa batterie qu'il utilisait jusque-là pour pouvoir payer son loyer. Il a ensuite recréé un ensemble de percussions avec des objets trouvés. Sur le livret de Kollaps, le groupe revendique son renoncement à la batterie professionnelle (« Schlagzeug abgeschafft ») et aux instruments traditionnels, même si le groupe conservait une guitare.

Pendant les années 1990, la musique du groupe devient plus mélodique. Le changement de line-up partiel de 1995 sera un symptôme de ce changement de cap progressif. Le percussionniste F.M. Einheit, qui mettait littéralement le feu à la scène dans des spectacles très énergiques dans les années 1990 déclarera lors de son départ que « les nouvelles constructions ne s'effondrent plus » et qu'il regrettait un adoucissement de la musique du groupe.

Le groupe est aussi reconnaissable à son logo, un pétroglyphe pariétal d'origine toltèque ou olmèque, décliné sur la quasi-totalité de leur production.

 

One track a day: YOUME & MEYOU by Einstürzende Neubauten
Commenter cet article