Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Enthousiaste & Curieux

Film a voir: DISTRICT 9 de Neill Blomkamp (2009)

Publié le 19 Janvier 2017 par bigwhy in film, science fiction

Film a voir: DISTRICT 9 de  Neill Blomkamp (2009)

Un film terriblement d'actualité, à l'heure des réfugiés & de la stigmatisation raciale!

Près de Johannesburg, une société privée gère le quotidien d'un immense camp de réfugiés extraterrestres. Citoyen sud-africain, Wikus Van De Merwe est l'un des membres du service de sécurité. Carriériste et sans pitié pour les aliens, il accepte avec enthousiasme la mission que lui confie sa hiérarchie : déplacer au plus vite les 1,8 millions d'extraterrestres vers un camp ultramoderne et au mode de fonctionnement beaucoup plus répressif. Bien qu'incompétent, Wikus entend saisir cette opportunité de carrière. Alors qu'il organise une première opération d'intimidation, il est contaminé par une substance inconnue. Traité dès lors comme un paria, il tente de survivre. Mais l'étrange substance fait de plus en plus effet sur son organisme...

Un régal pour un fan de science-fiction : un vaisseau extraterrestre s'arrête au-dessus de Johannesburg. Dans ses cales, des milliers d'aliens en piteux état. Survivants d'une race en voie d'extinction ? Clandestins qu'on a expédiés sans espoir de retour à l'autre bout de la Voie lactée ? Vingt ans passent durant lesquels ces drôles d'êtres vaguement humanoïdes, dont l'allure évoque insectes ou crustacés, sont parqués dans le District 9. Un ghetto cradingue, repaire de criminels, et désormais surpeuplé. Un malheureux fonctionnaire est chargé d'organiser le déplacement vers le District 10, un camp de rétention à peine plus hospitalier...

Le filmage caméra à l'épaule, faux reportage avec interviews de témoins, rend l'extraordinaire résolument ordinaire. La description de ce no man's land sauvage, siège de l'altérité la plus radicale, est saisissante. Même le détail le plus farfelu fait vrai, à commencer par l'amour immodéré des « crevettes » – le surnom courant des aliens – pour la nourriture pour chats et le caoutchouc des pneus...

En Afrique du Sud, où l'apartheid sévissait encore il n'y a pas si longtemps, la confrontation d'un humain très ordinaire – l'agent de terrain Wikus Van der Merwe – avec une population parquée et méprisée prend évidemment une dimension symbolique supplémentaire. Mais le film évoque plus largement le sort réservé aux clandestins (un Welcome S-F ?), ou les rapports Nord-Sud. Le parcours du personnage principal s'apparente à une rédemption classique : il se transforme peu à peu auprès de ceux qu'il était censé rudoyer. La mutation est également physique, qui tire vers le « gore »...

Ce premier film bourré d'idées, produit par Peter Jackson (le metteur en scène du Seigneur des anneaux et de King Kong), réussit un tour de force : son héros le plus attachant n'est pas l'Afrikaner borné qui apprend tardivement les vertus de la désobéissance civile, mais une drôle de bébête inconnue, dotée d'un langage caquetant et d'un exosquelette rutilant.

Film a voir: DISTRICT 9 de  Neill Blomkamp (2009)
Commenter cet article