Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

One track a day: RING THE ALARM by Tenor Saw

Publié le 2 Novembre 2016 par bigwhy in musique, video, reggae, digital, jamaique

One track a day: RING THE ALARM by Tenor Saw

Le track ultime, celui qui trone définitivement au sommet, celui qui met tout le monde d'accord!

En Jamaique presque depuis qu’il y a des sound systems ( début des années 50s ) il y a eu de la competition entre eux . Parfois une concurence amicale et parfois moins, avec des histoires qui parlent de cables coupé pour qu’une dance concurente s’arrète et ainsi recuperer le public !

Musicalement la compétition se faisait essentiellement autour de morceaux qu’un seul sound avait et qui faisaient la réputation de ce sound . Il y avait aussi des rencontres entre sound systems  c’est la naissance des soundclash ! Avec le développement des DJ  est arrivé une nouveaux style de compétition , le soundclash avec DJ et chanteurs , ou en plus des morceaux exclusifs les sounds doivent avoir de bons animateurs , toasteurs et chanteurs pour pouvoir gagner la faveur du public !

C’est dans ce contexte que Tenor Saw a écrit ce texte , qu’il a initialement chanté pour le sound system qu’il representait , Youth Promotion.  Lorsque il l’a chanté dans un soundclash face  a 3 autres sounds la réaction immédiate du public a laissé mort sur place les compétiteurs et quelques semaines après le disque sortait commércialement , et ce fut son plus gros hit !

La voix quasi-hypnotique de Tenor Saw (né en 1966 à Kingston) est indisociable du mot Digital. Son empreinte religieuse se maria trés bien avec les rythmes digitaux, de plus en plus précis de la mid 80's. Il grandit dans les quartiers ouest de Kingston quand il fut présenté à George Phang (Producteur du label Power House), par Nitty Gritty, en 1984, avec qui il enregistre, cette même année, "Roll Call". En 1985, c'est pour le sound et label Youth Promotion, de Sugar Minott, qu'il bosse : "Lots Of Signs" et "Pumpking Belly" (également enregistré par Jammy). Il fut également produit, en dubplate, par le selecteur du sound : Jah Stitch. 2 cuts sortirent du lot : "Run Come Call Me" et la big tune "Fever". Aucun, cependant, ne peuvent lutter avec l'immense succès d'un titre, qui seul rivalisa avec le Sleng Teng, au niveau notorieté, "Ring The Alarm" pour Winston Riley, du label Techniques. Le Sleng Teng de Jammy était entierement "computerisé" (digitalisé), pas de musiciens, le "Ring The Alarm" en revanche se base sur la version du Stalag d'Ansel Collins de 1973, agrémentée de quelques overdubs. Le morceau resta en haut des charts toute l'année et aujourd'hui encore, ce classique est considéré comme LE cut dancehall, l'Hymne. Posant les fondations de tous les cuts dépeigant la qualité d'un sound par rapport à un autre : "Sonner l'alarme / un autre sound se meurt / écoute ce son / c'est le champion / provoquant la danse dans toutes les sessions / bousculant les hommes / bousculant les femmes / un autre sound s'écrase / vois-les / tous en rang / 4 gros sounds sur une grande pelouse / un seul joue et les autres s'éffondrent". Quelques années plus tard, Buju Banton ravivera la selection avec un duo posthume : "Ring The Alarm...Quick".
Toujours en 1985, il enregistre "Golden Hen" pour l'excellent label Uptempo, un an plus tard, c'est Sugar Minott qui produit le fabuleux et désormais mythique album "Fever". Tenor Saw sort de Jamaique et séjourne un temps à Miami, où il enregistre "Dancehall Feeling" et "Bad Boys", ce dernier n'étant distribué qu'après sa mort. 
Après un séjour à Londres, où il enregistre pour Donovan Germain "Never Work On Sunday", il gagne New York en 1987. Là, il enregistre, avec le Studio One Band de Freddie McGregor, d'excellente chanson comme l'épique "Victory Train". Il se fait produire par Robert "Witty" Livingston ("Come We Just A Come") et Jah Life. Il cut un duo avec General Dougie ("Chill Out") sur le label Danny English (USA), un morceau qui reste toujours aussi enigmatique. En aout 1988, il est renversé par une voiture à Houston (Texas) pour une histoire de vente de cocaine..., accident ou pas, le reggae ne peut que rajouter un nom sur le Wall Of Fame. Ring The Alarm!...quick!

One track a day: RING THE ALARM by Tenor Saw
One track a day: RING THE ALARM by Tenor Saw
Commenter cet article