Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Les Rousses dans l'Art (10): Sécession Viennoise

Publié le 6 Décembre 2016 par bigwhy in art, erotisme, iconographie, histoire, rousse

Circé , Franz Von Stuck

Circé , Franz Von Stuck

Tout d'abord 2 petites précisions, pour que vous ne soyez pas trop perdu! j'aborde aujourd'hui la sécession viennoise & demain l'art nouveau, certain pourront me dire que c'est quasiment la meme chose, mais il y tellement de matière...Ensuite j'inclus aujourd'hui, Egon Schiele, qui ne fait pas partie de la sécession, mais qui si rattache quand meme, car il a été l'élève de Gustav Klimt. Voila c'est dit! On peut rentrer dans le vif du sujet!

Von Stuck
Von Stuck

Von Stuck

Franz von Stuck, peintre bavarois, eut pour élèves Kandinsky et Klee et également une très forte influence sur le courant Sécession munichois. Totalement oublié, ses tableaux seront redécouverts dans les années 1960..

Von Stuck représente fréquemment de redoutables femmes dans ses oeuvres : Salomé qui obtient par ses charmes la tête de Saint Jean-Baptiste, Judith qui décapite de ses propres mains Holopherne après l'avoir séduit, Circé qui transforme quelques compagnons d'Ulysse en pourceaux, et enfin une amazone blessée. On pourrait ajouter à cette liste "Orphée", qui n'est pas une femme mais un homme qui sera déchiré (littéralement) par des ménades, et cette femme anonyme pour laquelle se battent férocement deux hommes, dans "Der Kampf ums Weib". 

Gustav Klimt & un hommage signé Milo Manara
Gustav Klimt & un hommage signé Milo Manara
Gustav Klimt & un hommage signé Milo Manara

Gustav Klimt & un hommage signé Milo Manara

Est-il besoin de présenter Gustav Klimt ? Sans doute le peintre européen le plus connu et apprécié après les impressionnistes, grâce aux multiples reproductions et produits dérivés… Néanmoins un mot tout de même de rappel, pour le replacer dans son époque. Klimt évolue à Vienne lors de son âge d’or, à la charnière des XIXeme et XXeme siècles. Contemporain de Schiele, Freud ou Mahler, il incarne le tournant vers la modernité que commenceront à prendre les artistes de la « Sécession ».
Klimt sera nommé président de cette union d’artistes en rupture avec l’art de l’école des Beaux-Arts. La Sécession souhaitait que l’art viennois se nourrisse d’influences internationales pour ne plus rester isolé, et ce afin de « rééduquer » ou affiner le goût du public. Elle promouvait notamment l' »art total », concept d’œuvres symboliques faisant appel à diverses formes artistiques.
Klimt emprunte au poète romantique allemand la formule « Kannst du nicht allen gefallen durch deine That und dein Kunstwerk. Mach es wenigen recht vielen gefallen ist schlimm. », qui signifie « Si tu ne peux plaire à tous par tes actes et ton art, plais à peu. Plaire à beaucoup est mal ».
La phrase illustre l’intention de la Sécession de rompre ouvertement avec le goût bourgeois de référence, pour prôner un art véritable. Cette « véracité artistique » est ainsi synthétisée par les traits féminins de la Vérité, complétant la citation érigée au rang de devise pour une peinture élitiste et engagée.

 

Egon Schiele
Egon Schiele
Egon Schiele

Egon Schiele

Egon Schiele, le scandaleux & tourmenté, commence à peindre dès 1905, notamment des autoportraits. Son père décède cette année là et son oncle devenant son tuteur, tente de l'orienter vers une carrière dans les chemins de fer. Avec l'accord de sa mère et l'appui de son professeur de dessin, il entre à l'Académie des Beaux Arts de Vienne où il a du mal à supporter la tutelle académique de ses maîtres.

Il découvre un art différent lors d'une exposition de la Secession viennoise. En 1907, il rencontre Gustav Klimt qui va beaucoup l'influencer, et qui sera pour Schiele son modèle et son maître. Il lui portera une grande admiration qui sera réciproque d'emblée. Il fait sa première exposition en 1908.

Par la suite, Schiele se fera connaître à partir de 1909, moment où il expose dans la capitale autrichienne et s'installe à Vienne après avoir vécu à Krumau, en Bohème du Sud. À ses débuts, il sera proche du Jugendstil puis prendra ses distances. Il fonde le groupe Neukunstgruppe (groupe d'art nouveau). Il peint alors de nombreux portraits d'amis et autoportraits.

Il rencontre en 1911 une jeune femme à la réputation sulfureuse, Wally Neuzil, qui lui sert de modèle. Il est arrêté en 1912 en raison de ses dessins érotiques et d'une suspiscion de détournement de mineurs. Il passe trois semaines en prison. L'une des oeuvres la plus célèbre de cette époque est le cardinal et religieuse, plagiant le Baiser de Gustav Klimt. A partir de 1913, il participe à de nombreuses expositions internationales.
Il rompt avec Wally Neuzil et épouse le 17 juin 1915 Edith Arms, inaugurant une période moins tourmentée. Le 28 octobre 1918, sa femme, enceinte au sixième mois, décède de la grippe espagnole. Egon Schiele meurt le 31 octobre 1918, trois jours plus tard, de la même maladie.

Commenter cet article