Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Les dossiers Fetish: Les Gants (8)

Publié le 24 Septembre 2016 par bigwhy in erotisme, fetish, iconographie, pin up

Les dossiers Fetish: Les Gants (8)

Le gant est à l’évidence un objet érotique pour la simple raison qu’il est en contact étroit avec la main qu’il épouse et dissimule à la fois. On se souvient de la comparaison que Feste le fou fait entre une phrase et un gant dans La Nuit des rois : « A sentence is but a cheveril glove to a good wit. How quickly the wrong side may be turned outward» (III.1.3), que l’on explique parfois comme une allusion à la profession du père du dramaturge, John Shakespeare (c. 1531 – 7 septembre 1601), ou encore comme signe de l’ambiguïté sexuelle de Viola, déguisée en Cesario, à qui Feste s’adresse, le pénis étant un vagin inversé et extériorisé, selon la médecine de l’époque.

En France, la littérature libertine compare le masque aux gants dans un dialogue de 1664 qui a pu être lu en Angleterre. La main constitue un organe fortement érotisé. On trouve dans la traduction anglaise de 1561 du manuel du courtisan de Castiglione un passage extrêmement précis sur la manière de mettre en valeur la blancheur des mains en ôtant brièvement ses gants :

Le gant, vénéré comme une déesse, est à la fois une métaphore et une métonymie de Parthenophil.

Les dossiers Fetish: Les Gants (8)
Les dossiers Fetish: Les Gants (8)
Les dossiers Fetish: Les Gants (8)
Commenter cet article