Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Bookcrossing: COMME UNE BETE de Phillip Jose Farmer

Publié le 16 Août 2016 par bigwhy in livre, vampire, science fiction, fantastique, erotisme, trash

Bookcrossing: COMME UNE BETE de Phillip Jose Farmer

Pour nous apporter le frisson, en cette période caniculaire, on va parler de...........vampires. au menu de la musique, des films, des livres, des oeuvre d'arts & des pin ups.

Terreur à Los Angeles. Des vampires déments, avides de sexes, hantent la ville.

Harald Childe mène l'enquète.

Découvrira-t-il l'horrible secret des buveurs de sang ?

ou périra-t-il COMME UNE BETE ?

A tous ceux qui n'auraient pas lu la chose dans son édition française originale. Seulement attention : si vous êtes fans d'Asimov, de Delly, Clarke ou je ne sais encore qui d'autre, vous allez prendre une claque. Remarquez bien que ça risque de vous plaire tout de même et de vous faire laisser tomber Asimov and Co. Si vous résistez au premier chapitre, vous êtes sauvé.

Ça baise et ça bande, ça éjacule, ça orgasmatrique à tour de bras et de pages, ça râle, ça suce, ça susurre, le tout sur un scénario de thriller fantastique et décor de fond SF. Ça torture, ça émascule, ça vomit, ça gicle.

Et en prime, une postface de Sturgeon vous explique ce qu'est réellement ce bouquin tout dégoulinant de sperme, de sang et d'humeurs incertaines.

Il y a même une suite : Gare à la bête. Avec les ingrédients précités, plus une belle dose d'humour.

(Noosphère)

(la suite)

(la suite)

L'ancien détective Harald Childe tente d'échapper à un groupe d'individus étranges qui le considèrent comme leur Sauveur. Mais pour qu'il puisse les « sauver », c'est-à-dire induire leur « ascension » dans une autre dimension, Childe doit découvrir qui il est vraiment. Et c'est Vivienne Mabcrough qui va l'initier et lui révéler tous ses pouvoirs, aussi bien surnaturels que sexuels.

Inspiré par les écritures bibliques, Philip José Farmer transforme ici l'énergie sexuelle en pouvoir psychique — à la manière de certaines grandes saintes — et nous emporte dans un vortex créatif inégalé à ce jour. Dans « Comme une Bête » et « Gare à la Bête », les chefs-d'œuvre de Philip José Farmer, l'écrivain aborde le thème biblique du sauveur en inventant, pour l'accompagner à Los Angeles, les personnages les plus délirants de l'histoire de la Littérature.

Un livre que vous n'oublierez jamais.

Après Comme une bête il y a quelque mois, c'est au tour de sa suite, Gare à la bête, d'être rééditée par le Jardin des Livres. Une initiative opportune pour remettre à l'honneur ce roman de science-fiction à base d'extraterrestres et de Graal, complètement déjanté, et mâtiné de pornographie comme bien souvent chez Farmer.

On ne change pas une formule qui gagne, aussi ce livre nous propose-t-il en guise de « bonus » une photo pleine page de l'auteur, une dédicace (en anglais, contrairement à celle du premier tome qui était en français), ainsi que les couvertures des différentes éditions du roman à travers le monde -une excellente initiative. Seule la préface de Comme une bête est ici remplacée par une mini-interview qui n'apporte pas grand-chose, car trop courte. Mieux vaut donc savourer ce roman pour ce qu'il est : l'œuvre iconoclaste d'un auteur de SF parmi les plus inclassables.

(noosphère)

Bookcrossing: COMME UNE BETE de Phillip Jose Farmer

Philip José Farmer, né le 26 janvier 1918 à Terre Haute dans l'Indiana et mort le 25 février 2009 àPeoria dans l'Illinois, est un écrivain américain, connu pour ses romans et nouvelles de science-fiction et fantastique. Il a inventé le concept de Wold Newton.

Une grosse partie de son œuvre s'intéresse à la réinterprétation de personnages historiques ou romanesques. Par exemple, The Other Log of Phileas Fogg, qui remplit les trous du calendrier dans Le Tour du monde en quatre-vingts jours de Jules Verne ; sa série de romans Le Fleuve de l'éternité (Riverworld) suit les aventures de Richard Francis Burton, Cyrano de Bergerac, Jean sans Terre, Hermann Göring et Samuel Clemens, le long d'un fleuve gigantesque, sur une planète où l'on a mystérieusement ressuscité toute l'humanité.

Il a fait entrer dans le monde réel le personnage de Kilgore Trout, créé par Kurt Vonnegut, en publiant sous ce pseudonyme le roman Le Privé du cosmos.

Né en 1918 dans l'Indiana, Philip José Farmer, est l'un des grands écrivains américains de l'âge d'or de la science-fiction. Avec trois prix Hugo (Les Amants étrangers -1953-, Les Cavaliers du Fiel ou le Grand Gavage-1968-, Le Fleuve de l'éternité -1972), il est reconnu pour son audace, son imagination débordante et son absence de tabous littéraires. Il est, en effet, le premier écrivain à avoir introduit l'érotisme dans la science-fiction, jusque-là très pudibonde, dès son premier roman, Les Amants étrangers.

De fait, Farmer a rapidement révélé un caractère novateur dans sa façon de traiter les grands thèmes du genre. Dans les années 1950-60, alors que la plupart des héros de science-fiction sont bons, sûrs d'eux et des valeurs qu'ils défendent, les héros farmeriens, tout en étant athlétiques et héroïques, sont beaucoup moins "purs" : ils se posent des questions sur le bien-fondé de leurs actions, se révèlent curieux de comprendre le fonctionnement des sociétés exotiques qu'ils observent, s'initient au langage et aux coutumes des peuplades qu'ils rencontrent… Mais surtout, ils ne sont pas exempts de défauts, ce qui leur confère un charme tout particulier. Souvent, ils ont eu accès à une forme d'immortalité, ce qui, avec les métabolismes étranges, l'érotisme et la religion, constitue l'un des thèmes fétiches de Farmer, qui reviennent tout au long de son œuvre. Cependant, Farmer n'est pas un précurseur dans les thèmes évoqués précédemment, puisque des auteurs comme Vance, par exemple, ont abordé ces sujets bien avant lui.

Il apparaît souvent lui-même dans ses propres romans sous forme d'un personnage portant les mêmes initiales que lui (Peter Jairus Frigate, écrivain de science-fiction, dans le cycle du Fleuve, Paul Janus Finnegan, originaire de l'Indiana, alias Kickaha, dans la Saga des Hommes-Dieux). Il revisite aussi avec ironie et brio les mythes littéraires existants, comme celui de Tarzan (La Jungle nue ou Le Seigneur des arbres).

Commenter cet article