Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Enthousiaste & Curieux

Les Amants (1): Les Amants de Teruel

Publié le 20 Juillet 2016 par bigwhy in art, iconographie, erotisme, espagne

Les Amants (1): Les Amants de Teruel

L'amour nait au printemps, mais il devient charnel, avec la chaleur de l'été, je vous concocte donc, un petit dossier iconographique, qui n'est ni chronologique, ni objectif, juste des belles images sur les amants de tous les temps!

Certaines ressemblances entre l'histoire tragique de Roméo et Juliette et celle des amants de Teruel peuvent être établies. En effet, une lutte vindicatrice oppose deux familles nobles de Teruel : les Segura et les Marcilla. Isabella de Segura et Diego (Juan) de Marcilla s’aimaient depuis leur enfance. Rendu à l'âge de se marier, Diego décide de demander la main d’Isabella à son père, Pedro de Segura, qui lui préfère un jeune homme de meilleure famille nommé Pédro Fernandez de Azagra. Diego part aux Croisades à la recherche de fortune non sans avoir préalablement parvenu à un pacte selon lequel Isabel l’attendrait pendant cinq ans sans se marier avec personne. Sous la contrainte de son père et sans nouvelle de son fiancé durant plus de cinq ans, Isabella épouse Azagra. Ayant fait fortune, Diego retourne à Teruel en 1217 et découvre le mariage d'Isabella. Ne pouvant obtenir un ultime baiser de sa bien-aimée, il meurt de chagrin. Lors de ses funérailles, Isabella donne un dernier baiser au cadavre de son bien-aimé et expire dans cette suprême étreinte.

Les corps momifiés des deux amants ont été exhumés en 1555. Leur tombe était située dans le cloître de l'église San Pedro à Teruel, avant la construction d'un mausolée par le sculpteur Juan de Ávalos en 1955. L'histoire a inspiré de nombreux artistes.
Les amants de teruel sont enterrés dans l'église San Pedro à Teruel (Aragon)

Paroles de Les Amants De Teruel par Édith Piaf


L'un près de l'autre,
Se tiennent, les amants
Qui se sont retrouvés
Pour cheminer côte à côte.
Retrouvés dans la mort
Puisque la vie n'a pas su les comprendre,
Retrouvés dans l'amour
La haine n'ayant pas pu les atteindre.
Les feuilles, les feuilles tombent
Sur leur lit de noces.
Que la terre soit douce,
Soit douce aux amants de Teruel
Enfin réunis dans l'ombre...

L'un près de l'autre,
Ils dorment maintenant.
Ils dorment, délivrés
De l'appréhension de l'aube.
Se tenant par la main,
Dans l'immobilité de la prière,
Renouant leur serment
Dans la tranquille éternité des pierres,
La nuit leur ouvre ses portes.
Tout rentre dans l'ordre.
Leur étreinte demeure,
Demeure à jamais suspendue
Ainsi qu'une note d'orgue...

Les Amants (1): Les Amants de Teruel
Commenter cet article