Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Enthousiaste & Curieux

Film Culte: LES 9 REINES de Fabian Bielinsky (2002)

Publié le 26 Juillet 2016 par bigwhy in film, polar

Film Culte: LES 9 REINES de Fabian Bielinsky (2002)

En panne d'associé, Marcos, un escroc notoire, va prendre sous son aile pour une journée le pataud Juan. Celui-ci ne tarde pas à faire ses preuves dans des petites combines ramenant quelques pesos dans leurs poches, mais la sœur de Marcos, avec qui il a des relations pour le moins houleuses, va leur permettre malgré elle de tomber sur une occasion unique de vendre à un riche homme d'affaires un faux des "Neuf reines", des timbres très rares.

Une fois n'est pas coutume, c'est l'Argentine qui surprend cette année au festival du film policier de Cognac, avec un film efficace qui, en plus de ses deux récompenses, bénéficie d'un très bon bouche-à-oreille. En effet, même si on est encore loin d'un David Mamet (voir par exemple La Prisonnière espagnole, devenu un classique du genre), Fabian Bielinsky, auteur-réalisateur, nous emmène doucement mais sûrement dans une histoire apparemment banale de petite escroquerie. Le film débute par la rencontre entre les deux personnages, scène très travaillée où le montage et les mouvements de caméra servent déjà à titiller notre curiosité. L'intrigue connaîtra ensuite une ascension linéaire jusqu'à ce que le gros coup se déclare pour ces deux comparses d'un jour, dépassés par les événements, ou presque. Car ici tout est affaire d'argent, comment en avoir, en avoir plus et en avoir plus que l'autre. Tandis que Marcos (Ricardo Darin) impose immédiatement sa présence, de par sa classe et son assurance, Juan (Gaston Pauls) semble rêveur, nonchalant, et prêt à se faire arnaquer par le maître en la matière qu'est Marcos. S'impose donc très vite la question de confiance entre les deux hommes.

Nous laissant des indices tout au long de son œuvre, Bielinsky sème le doute dans notre esprit et cette association de malfaiteurs nous convainc qu'elle ne peut que mal finir…pour l'un des deux, mais lequel? L'histoire réserve quelques secrets et autres rebondissements bien placés et, si l'atmosphère générale est glacée, l'image souvent dans des tons bleutés, l'humour n'en est pas moins présent, même s'il est souvent ironique. Le film est de plus servi par une mise en scène assez solide et maintenant un perpétuel mouvement, l'intérêt ayant ainsi du mal à décroître. Enfin, les trois interprètes principaux ont totalement investi leurs personnages et nous offrent une prestation de choix. Et si la fin peut paraître un peu convenue, elle n'en est pas moins logique et bienvenue.

Marlène Weil-Masson (film de culte)

Fabián Bielinsky concocte un polar sophistiqué, nouant avec le spectateur une forme réjouissante de complicité : celle du trompe-l'oeil, du charme et de la duperie, fiction dans la fiction. Cette habileté narrative lui permet aussi d'explorer une forme particulière de compulsion. Ses deux héros « sociopathes » usent de leur étrange mode de vie comme d'une drogue dure. Des personnages séduisants, certes, mais qui sont-ils vraiment ? Des crapules ? des artistes ? Eux-mêmes ne le savent plus. Pour évoquer cette forme d'opacité, le réalisateur les filme comme à distance, presque froidement.

Dans son petit monde parallèle, Bielinsky (disparu prématurément en juin 2006) s'offrait en plus, mine de rien, une séance de contestation, glissant des répliques goguenardes sur une société qui survit tant bien que mal, entre fraude et système D.

Film Culte: LES 9 REINES de Fabian Bielinsky (2002)
Film Culte: LES 9 REINES de Fabian Bielinsky (2002)
Commenter cet article