Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Weird Vintage Cars: Davis Divan (1948)

Publié le 2 Juin 2016 par bigwhy in weird cars, 40's

Weird Vintage Cars: Davis Divan (1948)

Epoque remarquable de créativité et de tentatives en tous genres, la fin des années 1940 permettait à des visionnaires excentriques d’imaginer la voiture du futur. Dans le cas de Glenn Gordon ‘Gary’ Davis, il s’agissait de produire en série, le Californien, un prototype unique datant de 1941. Convaincu du potentiel de ce véhicule insolite à trois roues et grâce à son bagout éloquent, il parvint à persuader des financiers privés pour investir dans cet engin insolite qui, très tôt, allait défrayer la chronique.

En 1941, Joel Thorne, millionnaire mais aussi occasionnellement pilote automobile participant aux 500 Miles d’Indianapolis, confie à Frank Kurtis, futur fondateur de la célèbre écurie Kurtis-Kraft qui domina l’Indy 500 pendant les années 1950, la réalisation d’un prototype roadster à trois roues. Quelques années plus tard, Gary Davis, une relation de Joel Thorne et ancien vendeur de voitures, décide de construire ce concept insolite en série. Il trouve les fonds nécessaires auprès d’investisseurs privés et fonde la Davis Motor Car Company, s’entourant d’une petite équipe de jeunes ingénieurs pour lancer la production de sa voiture.

Maintenant rebaptisée Davis Divan, la curieuse voiture, à la forme profilée, au toit rigide amovible et aux phares couverts escamotables, a la particularité de pouvoir embarquer quatre personnes confortablement assises de front sur l’unique large banquette avant. Les trois roues sont dissimulées sous la carrosserie entièrement en aluminium en forme de grosse pantoufle. La seule roue avant assure la direction, les deux roues arrière sont motrices. La suspension avant Y-joug et l'essieu arrière rigide ont la faculté d’absorber les bosses et donc de rendre la conduite agréable. La brochure de 1948 affirme que la Davis Divan possède la plus large banquette de toute l’industrie automobile et que l’on peut s’y prélasser comme sur un divan, d’où son nom.

Les premières Davis Divan sont propulsées par un moteur quatre cylindres 132 cubic inch de 47 chevaux de marque Hercules puis les suivantes par un 162 cubic-inch de 63 ch de marque Continental, accouplé à une boîte manuelle Borg-Warner à trois vitesses. Mais la voiture n’atteint que les 80 km/h ! Peu coûteuse, économique, aux performances intéressantes, vendue à un prix attractif, elle se présente comme une très bonne alternative pour des américains avides de nouveautés après les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale.

Phénomène médiatique, la Davis Divan vouée à un grand succès se retrouve sur la couverture de nombreux magazines et journaux. Cependant, au final à peine treize exemplaires seront produits avant que l’entreprise ne rencontre de fâcheux problèmes de trésorerie dus à des dépenses publicitaires incontrôlées. Les employés qui avaient accepté de ne toucher aucun salaire avant le début de la production mais d’obtenir une double rémunération par la suite se révoltent car non payés. Si bien qu’au mois de mai 1948, Gary Davis se retrouve dans un marasme financier et juridique dont la sanction sera d’être reconnu coupable de 20 chefs d'accusations et de passer deux années en prison. Le 17 octobre 1955, Joel Thorne exécute des manœuvres dans son avion privé au-dessus de Los Angeles. Il perd le contrôle de l’appareil et s’écrase dans un immeuble tuant huit résidents.

Publié par Philippe Baron le 13 avril 2015. (http://stubs-auto.fr/)

Weird Vintage Cars: Davis Divan (1948)
Weird Vintage Cars: Davis Divan (1948)
Weird Vintage Cars: Davis Divan (1948)
Commenter cet article