Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

One track a day: VENUS by Shocking Blue

Publié le 20 Juin 2016 par bigwhy in musique, video, rock, pop, 70's, hollande

One track a day: VENUS by Shocking Blue

Encore une histoire de feu au lac. Aux polders, plutôt ? Les Shocking Blue étaient hollandais, le savait-on la première fois qu'on entendait Venus à la radio, pas sûr. A goddess on a mountain top… was burning like a silver flame… Plus que les riffs, guitare, orgue électrique, c'était la voix de la fille qui vous agrippait. Longue crinière noire de sauvageonne, yeux surlignés au khôl, airs de gitane. Elle s'appelait Mariska Veres (1947-2006) et c'était la Grace Slick européenne, sauf que le Jefferson Airplane n'embarquait pas tout le monde à l'époque dans ses vols planés, il fallait prendre la bonne correspondance. Bizarrement, la pochette du 45-tours jivarisait la photo du groupe à l'état de vignette, sur fond bleu turquoise avec statue de la Vénus de Milo pour décorer et le titre en lettres pop molles, comme des milliers de feutres en dessinaient sur les tables des lycées post-68. Donc Mariska paraissait toute petite.

« J'étais juste une poupée peinte », racontera-t-elle plus tard. Elle fut déesse le temps d'un tube. Les paroles en anglais sommaire ont une ambigüité, la même voix chante à la troisième personne : She's got it, yes baby, she's got it (she's goddess ?) ; puis à la première : Well, I'm your Venus, I'm your fire, at your desire… La chanson est courte, répétitive, sans génie, obsédante. Les producteurs de Bananarama eurent l'idée habile d'en faire une power-version par le trio d'Anglaises. Mais la dynamique et le son 80's mis à part, c'est kif-kif : un Venus fait pour chasser l'autre dans les boums ado. Ç'aurait été beaucoup plus drôle repris par les Cramps, au hasard. Shocking Blue ne s'est pas arrêté là, j'ai un faible pour Never marry a railroad man (1970), où la voix mi-plaintive, mi-agressive de Mariska Veres fait des étincelles sur un tempo plus boogie

François Gorin (les disques rayés)

.

One track a day: VENUS by Shocking Blue
One track a day: VENUS by Shocking Blue
Commenter cet article