Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen

Publié le 18 Juin 2016 par bigwhy in film, culte, comédie, USA, Bande annonce, philosophie, reflexion

Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen

Spécial 18 joints! Si Je devais emmener un film sur une ile déserte! Un médicament contre le cafard & une philosophie de vie: A voir & a revoir c'est Absolument Culte!

Sorti en 1998, The Big Lebowski met en scène, sur une trame empruntée au Grand Sommeil de Raymond Chandler, les aventures picaresques du Dude, un personnage d’apparence minable sorti de sa routine (joint-cocktail-bowling) par un acte sacrilège : un malfrat, le confondant avec un homonyme, s’est permis d’uriner sur son tapis persan, celui « qui harmonisait la pièce ».


Après avoir fait quelques emplettes dans une supérette, Jeff Lebowski, dit «le Dude», rentre tranquillement chez lui, où il se fait passer à tabac par des inconnus. Ceux-ci lui demandent d'éponger sans tarder les dettes de sa femme puis urinent sur son tapis préféré. Or, non seulement «le Dude» n'est pas marié, mais il n'est pas près de l'être : il ne sait rien faire d'autre que jouer au bowling avec ses copains, siroter des cocktails et fumer des joints. Le paresseux personnage, qui a l'habitude de traîner en tongs de plastique et tee-shirt négligé, comprend que ses agresseurs ont commis une méprise. Ils le prennent, de toute évidence, pour le vieux milliardaire de la ville, marié à une jeune femme frivole et dépensière. Jeff est bien décidé à demander réparation pour son tapis souillé...

Après Fargo, thriller stylisé au pays des ploucs, les frères Coen ont trimbalé leur barnum sous le soleil d'une Californie ­désenchantée. Leur jubilation narquoise éclate dès qu'entrent en scène Jeff ­Lebowski, alias le Dude, semi-clodo à ­bedaine, bermuda et barbe à poux, et ses deux acolytes, Pieds Nickelés genre Beach Boys sur le retour. Le moindre ­détail de leur panoplie témoigne d'une pratique affectueuse de la caricature. Cette pâte humaine bien sentie fait que la profusion des accessoires bizarres et des rebondissements rocambolesques passe comme une lettre à la poste.

Curieusement, le côté foire du Trône de toute l'affaire n'entame jamais l'humanité des personnages. Aux basques d'un trio de glandeurs emmené par un Jeff Bridges empâté comme il faut, les Coen pouffent comme des collégiens. Ça ­débloque de partout, mais, selon leur ­recette habituelle, avec une précision d'horloger suisse et un sens aiguisé du ­détail qui tue. Sorti en même temps que Jackie Brown, de Tarantino, The Big ­Lebowskiaffirmait une tendance du cinéma américain : sa grandeur peut se trouver dans des films mineurs, bricolés par des enfants du rock. — François Gorin

Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen
Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen

LE DUDEISME : LA RELIGION INSPIRÉE DE THE BIG LEBOWSKI

Et si un film pouvait inspirer une religion ? C’est le cas de The Big Lebowski (1998), le film légendaire des frères Coen. Malgré son flop au Box-Office américain, le métrage a inspiré deux types de culte radicalement différents : le Lebowski Fest qui existe depuis 2002 et la religion Dudeïste créé en 2005. D’un côté, des fans relativement normaux, adeptes de la bières et du re-re-revisionnage du film, de l’autre, une religion avec ses prêtres, ses textes sacrés et même, son Dudely Lama, toujours en peignoir brun, lunettes noires et cheveux longs, à l’image du Dude, le personnage central de The Big Lebowski que les Dudeïstes doivent prendre en exemple. Et oui, après l’Imitation de Jésus Christ, un des grands textes chrétien du XIVeme siècle, voici l’imitation de Lebowski.

Créé par Oliver Benjamin, journaliste et fan de The Big Lebowski, le Dudeïsme aspire donc à imiter le Dude, dont les mantras sont « Going with the flow », « Taking it easy » ou « The Dude Abides, que l’on pourrait respectivement traduire par « Laisse-toi aller », « L’important, c’est de se la couler douce » et « Le Dude reste le Dude ». Mais le Dudeïsme est-il une vraie religion ? Du Discordianisme à laChurch of the Flying Spaghetti, les religions-canular sont légions et s’amusent à détourner les dogmes religieux pour provoquer et donner à penser. Cependant, le Dudeïsme ne s’inscrit pas tout à fait dans leur sillons même s’il parodie les mormons américains dans l’intitulé complet de sa religion : la Church of the latter Day-Dude parodiant en effet la Church of Jesus-Christ of Latter-Day Saints, nom complet des mormons).

Au contraire, le Dudeïsme se réfère très sérieusement au Taoïsme et au Bouddhisme Zen jusque dans son logo (croisement du Yin-Yang et du jeu de bowling cher au héros du film). Si vous vous rendez sur le site du Dudeïsme, vous pourrez lire le Dudespaper, commander l’un des livres de la sagesse Dudeïste comme le « Take it Easy Manifesto » ou le « Dude De Ching » (référence au Tao Te Ching) et même… rejoindre l’un des 160 000 prêtres dudeistes. On vous rassure, c’est très facile !

Qu’est-ce que le Dudeïsme ?

Le Dudeïsme est l’incarnation moderne d’une philosophie ancienne qui a toujours vécu dans l’ombre des idéologies les plus répandues. En effet, à travers toutes les époques, la culture dominante a mis en valeur le travail, le conformisme, les bien matériels et les récompenses statutaires, allant jusqu’à promettre une vie après la mort. Le Dudeïsme, quant à lui, est une alternative qui cherche à donner un sens à cette vie et trouver comment nous pouvons vivre en harmonie avec autrui et avec la nature, tout en donnant une vision pragmatique et réaliste du monde. Le Taoïsme, le Bouddhisme, la Chrétienté et l’Hindouisme ont tous commencé en étant d’authentique Dudeïsme avant d’être récupéré par les grandes puissances qui les transformèrent en quelque chose de complètement différent de ce qu’elles souhaitaient être à l’origine.

Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen
Film Culte: THE BIG LEBOWSKI de Joel & Ethan Coen
Commenter cet article