Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Enthousiaste & Curieux

Film Culte: LA VAGUE de Dennis Gansel (2008)

Publié le 2 Juin 2016 par bigwhy in film, politique, allemagne, Bande annonce

Film Culte: LA VAGUE de Dennis Gansel (2008)

L'histoire peut-elle se répéter ? La Vague affirme que oui, et nous fait froid dans le dos. A voir & a revoir en ces temps sombres, ou la démocratie ne veut plus rien dire & ou un belle dictature KKKapitalisto Fasciste nous guette, on ne pourras pas dire que l'on ne savait pas!

La Vague (Die Welle) est un film allemand réalisé par Dennis Gansel en 2008 et librement inspiré de « La Troisième Vague », étude expérimentale d'un régime autocratique, menée par le professeur d’histoire Ron Jones avec des élèves de première de l'école secondaire Cubberley à Palo Alto (Californie) pendant la première semaine d’avril 1967.

La Vague raconte l'histoire d'un professeur de lycée allemand, Rainer Wenger, qui, face à la conviction de ses élèves qu'un régime autocratique ne pourrait plus voir le jour en Allemagne, décide de mettre en place une expérience d'une semaine dans le cadre d'un atelier. En reprenant chacun des attributs qui représentent une autocratie et plus précisément une dictature, on observe alors la mise en place d'une sorte de jeu de rôle grandeur nature. Construite en tant qu'une communauté,La Vague, rassemblée autour d'un symbole, un salut, un uniforme et des règles s'étend rapidement à l'extérieur de l'école. En quelques jours, ce qui n'était que de simples notions telles que l'esprit communautaire et la discipline se transforment en un réel parti politique. Les étudiants, alors motivés par ce qui leur semble être de vraies valeurs, vont s'investir beaucoup trop, et de manière extrême. Dès le troisième jour, les membres du mouvement commencent à exclure puis à persécuter tous ceux qui ne se rallient pas à leur cause. Ce qui n'était initialement qu'un jeu de rôle va échapper au contrôle de Rainer Wenger. Lors d'un match de water-polo, une dispute éclate et dégénère en conflit entre les membres de La Vague et les « non-membres ». C'est à la suite de cet événement que Rainer Wenger décide de mettre fin à l'expérience mais la vague est déjà incontrôlable.

NOUS SOMMES ALLES TROP LOIN, JE SUIS ALLE TROP LOIN

En automne 1967 le professeur d’histoire Ron Jones du lycée de Cubberley à Palo Alto en Californie décide de mener une expérience, un régime de stricte discipline dans sa classe à la suite de la projection d’un film sur le national-socialisme lors de son cours. La classe se transforme en un seul corps appelé « La troisième vague » et l’expérience, qui ne devait durer qu’un jour, a du être interrompue au bout du cinquième, le phénomène prenant des proportions aux conséquences violentes. En effet, les réfractaires au mouvement se sont vus ostracisés voire brutalisés. Todd Strasser s’est inspiré de ce fait réel pour écrire son roman La Vague en 1981. Le livre, paru l’année dernière en France et possédant même son adaptation en bande-dessinée depuis la mi-janvier, est un classique au programme de tous les lycées outre-Rhin depuis plus de vingt ans. Il ne manquait qu’un film et Alexander Grasshoff a franchi le pas pour la télévision allemande la même année que la parution du roman. 2009 arrive en France l’adaptation cinématographique pour une thématique à laquelle l’Allemagne semble devoir, encore et encore, se confronter.

ROCK’N’ROLL HIGH SCHOOL

Après avoir étudié le nazisme dans son époque avec Napola, Dennis Gansel s’intéresse avec La Vague au fonctionnement du fascisme à l’heure actuelle. Il transpose l’histoire originale dans l’Allemagne contemporaine et, à force de graffitis, musique très cool et montage rythmé à la MTV, signe un film très nerveux et très actuel. Il a même poussé le vice de l’actualité à changer la fin de l’expérience initiale, et du roman, en invitant l’irrémédiable violence à sa version, qui aurait autrement perdu en crédibilité, dixit Jürgen Vogel. Celui-ci possède le charisme nécessaire pour devenir un évident leader mais perd en vraisemblance quand le drame éclate. Parmi les élèves, les stéréotypes font recette (le sportif sympa ou encore la première de la classe rebelle) et les histoires secondaires noient l’intrigue après avoir appuyé maladroitement sur le futur développement de l’histoire au début du métrage (le manque d’esprit d’équipe de Marco dans l’équipe de water polo et d’autorité du metteur de scène pour la troupe de théâtre amateur). Dennis Gansel réussit néanmoins à faire passer le message et si l’évolution peut sembler amenée un brin rapidement, les faits sont là et l’atterrissage brutal.

par Carine Filloux

En savoir plus

Film Culte: LA VAGUE de Dennis Gansel (2008)
Film Culte: LA VAGUE de Dennis Gansel (2008)
Film Culte: LA VAGUE de Dennis Gansel (2008)
Commenter cet article

vivi 07/06/2016 23:17

Aahh ! J'ai vu ! Deux fois déjà ! J'ai adoré, mais ça fait froid dans le dos !