Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

Pin Up: Tribute to Tura Satana

Publié le 11 Mai 2016 par bigwhy in pin up, vintage girl, internet

Pin Up: Tribute to Tura Satana

Encore aujourd’hui, nous sommes nombreuses à soupirer devant les images de Tura Satana, symbole de la femme badass, qui peut t’allonger en une droite et te séduire en deux battements de cils. Le Girl Power dans sa version la plus crue, loin de paillettes et des permanentes, incarné par une femme, une vraie, avec une histoire qui fait serrer les poings et les mâchoires.

Violée à neuf ans par cinq hommes avant de les voir sortir libres du tribunal, elle s’est alors mise aux arts martiaux et a poursuivi ses violeurs pendant quinze ans, les traquant un à un pour se venger d’eux, en ne manquant pas de leur rappeler qui elle était. C’était une promesse qu’elle s’était faite et il parait qu’elle ne s’est pas arrêtée avant de tous les retrouver. Ado, elle était devenue chef de gang : « on portait des blousons de motard en cuir, des jeans, des bottes, et on bottait des culs ». Ça annonce la couleur.

Le père de Tura était un acteur de films muets, d'origine japonaise et philippine, et sa mère, une artiste de cirque d'ascendance amérindienne et irlandaise-écossaise. Après la Seconde Guerre mondiale, la famille s'installe à Chicago.

Tura eut une poitrine développée dès son plus jeune âge. Bien qu'elle ait été une excellente élève, elle était constamment brimée à cause de ses traits asiatiques prononcés.

Lors de son adolescence, Tura devient à son école le chef d'un gang de jeunes filles. Dans une interview au Psychotronic magazine, elle raconte : « On avait des blousons en cuir de motards, des jeans et des bottes pour foutre des coups de pieds au cul ».

Elle part à Los Angeles à l'âge de 15 ans, avec une fausse carte d'identité, pour travailler comme chanteuse et danseuse burlesque.

Tura joue ensuite dans des films muets et fait des photos pour Harold Lloyd qui essaye de la convaincre de faire carrière dans le spectacle.

À 19 ans Tura est enceinte mais danse durant les huit premiers mois de sa grossesse, avec un salaire avoisinant les $ 1500 par semaine. À cette époque, elle était très intime avec Rod Taylor, Billy Wilder et Elvis Presley.

Elle déclara au Psychotronic magazine « J'ai rencontré Elvis quand je travaillais en Louisiane, il était venu à La Nouvelle-Orléans pour le Mardi Gras. C'était un jeune chanteur et il apprécia mon numéro, ou plutôt mes girations, alors je lui ai appris comment faire. Nous sommes sortis ensemble six ou sept mois, mais après il a repris la route et moi aussi ».

Elle meurt à 72 ans, le 4 février 20115.

Pin Up: Tribute to Tura Satana
Pin Up: Tribute to Tura Satana
Pin Up: Tribute to Tura Satana
Pin Up: Tribute to Tura Satana
Commenter cet article