Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

(Fanzine Enthousiaste & Curieux)

One track a day: Adonai by Ennio Morricone

Publié le 6 Mai 2016 par bigwhy in musique, video, psychedelique, italie, bande originale, 60's

One track a day: Adonai by Ennio Morricone

"Le jardin des delices" n'est pas qu'un tryptique de Jerome Bosch, c'est aussi un film très contreversé de 1967 (pas vu!) dont la musique est signée par le grandissime maestro Ennio Morricone. "Adonai" est un titre atypique, complètement psychedelique & incantatoire, comme quoi, il n'y a pas que les westerns dans la vie!

Lors de sa nuit de noces, Carlo est hanté par ses souvenirs. En l'espace d'une nuit, son mariage se transforme en un tourment sans fond.

Film méconnu du cinéma italien des années 60, Le Jardin des Délices est le premier long-métrage de Silvano Agosti, jeune monteur et co-auteur du premier film de Marco Bellocchio, Les Poings dans les Poches. Le Jardin des Délices bénéficie d'un casting prestigieux qui se fédère autour de son réalisateur, valeur montante du jeune cinéma italien de ces années-là : Lea Massari (L'Avventura), Maurice Ronet (Le Feu Follet) et Ida Galli alias Evelyn Stewart (Le Guépard). Aldo Scavarda, le chef opérateur d'Antonioni ainsi qu'Ennio Morricone participent au film. Le Jardin des Délices est le seul film d'Agosti produit dans le circuit classique, expérience douloureuse puisque le producteur accepte les coupes voulues par un Vatican atteint par la charge anti-cléricale de l'oeuvre. Le film sera amputé à jamais de 26 minutes. Malgré ce handicap, il est projeté dans de nombreux festivals. Impressionné par le film lors d'une projection à Stockholm, Ingmar Bergman persuade Agosti, alors très affecté par cette censure, de ne pas abandonner le cinéma. On peut enfin apprécier en quoi le réalisateur de Fanny et Alexandre et de Passion s'est reconnu dans ce film. Depuis sa rencontre avec Bergman, Silvano Agosti a réalisé une quinzaine de films.

One track a day: Adonai by Ennio Morricone
Commenter cet article