Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

Pin Up: Virna Lisi

Publié le 30 Mars 2016 par bigwhy in pin up, vintage girl, italie, 50's, 60's

Pin Up: Virna Lisi

Pour le spectateur français un peu amnésique, le nom de Virna Lisi, décédée jeudi 18 décembre 2014 à Rome, évoque son rôle de Catherine de Médicis, dans la Reine Margot en 1994. Dans chaque plan du film de Patrice Chéreau, le visage de la comédienne italienne était une boule de rancœur et de haine qui faisait écho à l’allure diaphane de la poupée Isabelle Adjani. La performance valut à l’actrice un prix d’interprétation féminine au festival de Cannes.

Le visage de Virna Lisi, alors flétri par les années, avait pourtant été d’une splendeur retentissante, agitant le cinéma italien des années 50 et 60. Née à Ancône en 1936, Virna Pieralisi commence sa carrière à 16 ans et prend le pseudonyme de Virna Lisi. Elle écume les productions italiennes, alors en plein âge d’or, les shows de la RAI. Dans les studios romains, sa cote monte : elle apparaît dans des péplums (Romulus et Rémus), des comédies avec Totò, inconnu en France mais dont la célébrité est comparable en Italie à un De Funès ou un Bourvil.

Virna Lisi était le prototype de la comédienne italienne magnifique, mais dont la beauté avait, grâce au machisme en vogue dans les studios, occulté les talents dramatiques. Longtemps en Italie, son nom a été associé à une publicité télévisuelle pour du dentifrice, dont le slogan était un monument de mépris phallocrate : «Con quella bocca può dire ciò che vuole» soit «Avec une bouche pareille, elle peut dire ce qu’elle veut». C’était sans compter la vivacité avec laquelle elle apparaissait à l’écran aux côtés d’Alain Delon, Richard Burton ou Marcello Mastroianni. Elle a tourné à Hollywood, avec Jack Lemmon, dans Comment tuer votre femme ? en 1965. Mais son apparition la plus mémorable a lieu l’année suivante grâce à Pietro Germi, dans Ces messieurs dames, hilarant film à sketches, Palme d’or à Cannes en 1966 . Dans cette description du mode de vie d’un groupe de bourgeois dans une petite ville de la Vénétie, Lisi y est Milena, une beauté captivante qui affole à peu près tout le monde.

La carrière de l’actrice continue dans les années 70 et 80 pendant lesquelles elle tourne notamment pour la télévision. Quand Patrice Chéreau l’appelle en 1994, le choix de Lisi est l’un des nombreux indices de sa tentative de faire ressurgir l’esprit d’une cinéphilie européenne. Car c’est justement de ça dont il est question dans la trajectoire de Virna Lisi, qui a tourné dans de très bons films comme d’autres très mauvais, a été à la fois vedette populaire et «it girl» avant même que le mot ne soit inventé, et qui restera comme l’une des apparitions d’une idée du cinéma, aujourd’hui disparue.

Clément Ghys (article tiré de next/libération)

Pin Up: Virna Lisi
Pin Up: Virna Lisi
Pin Up: Virna Lisi
Pin Up: Virna Lisi
Commenter cet article