Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bigwhy? Finest?

Fanzine Enthousiaste & Curieux

La vérité sur Noël (Néo Helios Vs Coca Cola)

Publié le 24 Décembre 2016 par bigwhy in histoire, légende, mythe

La vérité sur Noël (Néo Helios Vs Coca Cola)

Vous allez me qualifier de Complotiste, mais pourtant, la vérité est ailleurs! La fete de Noël que nous connaissons, repose sur un double mensonge construit & entretenu par l'église & coca cola.

Le 25 décembre a été reconnu fort tardivement comme le jour anniversaire de la naissance de Jésus

Le christianisme oriental primitif ignore cette célébration. l'Occident se rallie rapidement à la date du 25 décembre. L'importance accordée aux anciennes fêtes du solstice d'hiver, le souvenir des saturnales romaines (célébrées du 17 au 25 décembre) et la place considérable qu'avait acquise dans l'empire le culte de Mithra – dieu solaire et sauveur d'origine iranienne – expliquent pour une bonne part ce choix. Correspondant à la nuit la plus longue de l'année, qui précède immédiatement la « remontée » du soleil dans le ciel, le solstice d'hiver était un moment chargé d'une forte sacralité pour les anciennes sociétés européennes, et l'assimilation du Christ sauveur au Soleil victorieux des ténèbres devait fatalement rapprocher les deux traditions. La célébration de la renaissance annuelle de Mithra et la fête du Sol invictus, dont Aurélien avait tenté d'imposer le culte dans l'ensemble de l'empire, intervenaient toutes deux le 25 décembre, et Macrobe nous rapporte que, ce jour-là, on sortait d'un sanctuaire une divinité solaire figurée comme un enfant nouveau-né. « ce choix semble avoir été imposé aux chrétiens par l'impossibilité dans laquelle ils se trouvaient, soit de supprimer une coutume aussi ancienne, soit d'empêcher le peuple d'identifier la naissance de Jésus à celle du Soleil. »

La première caractéristique de la fête de Noël est sa correspondance astronomique avec le solstice d’hiver qui marque la naissance du soleil nouveau ou « Néo-hélios », terme contracté en No-ël.. On remarquera que la France est le seul pays européen à perpétuer l’appellation « Noël », ce qui par Alexandrie interposée, la rattache à la plus antique tradition du sabéïsme et de l’héliolâtrie.

La deuxième caractéristique de cette fête est qu’elle est devenue synonyme de naissance d’un envoyé divin, le phénomène cosmique ayant été anthropomorphisé. Ce qu’il faut souligner, c’est que le thème de la nativité n’est pas propre au christianisme mais qu’au contraire, le modèle du mythe actuel se trouve quasiment tel quel dans les théogonies vieilles de plusieurs millénaires, décrivant le même processus au lieu et à la date près.

En effet, toutes les religions qui prévoient un intercesseur entre les dieux et les hommes stipulent que la naissance de cet être ne peut se faire que par l’intermédiaire d’une vierge pure.

Au cours des cinq millénaires qui ont précédé l’ère commune, on trouve ainsi de nombreux exemples de vierges enfantant un intercesseur, voire un dieu par l’opération d’un esprit divin.

Ainsi par exemple : Neith enfanta Ammon ; Devaki : Khrishna ; Nana : Atys ; Sémélé : Dionysos ; Calliopé : Orphée ; Maya : Agni ; Maïa : Bouddha ; Marie : Jésus.

Cette énumération est loin d’être exhaustive, mais elle montre néanmoins que le thème est très prégnant dans la mentalité humaine et ce depuis la plus haute antiquité.

La vérité sur Noël (Néo Helios Vs Coca Cola)

Voila pour la date, maintenant parlons du personnage du père Noël.

Il a pour origine Saint Nicolas (féte le 6 décembre). On retrouve dans sa représentation toute la symbolique de St Nicolas (barbe blanche, manteau Vert...). Saint Nicolas voyageait sur le dos d'un âne. Malgré la réforme protestante du XVIe siècle qui supprima la fête de St Nicolas dans des pays d'Europe du nord, les Hollandais gardèrent leur Sinter Klaas (nom hollandais pour Saint Nicolas) et sa distribution de jouets.

Aux États-Unis, Sinter Klass devint Santa Claus et subit des transformations vestimentaires et culturelles pour se transformer en un Père Noël plus convivial. En 1931 la firme Coca Cola à l'idée de demander à Haddon SUNDBLOM de dessiner ce vieux bonhomme en train de boire du Coca Cola pour reprendre des forces pendant la distribution de jouets. Ainsi les enfants seraient incités à en boire durant l'hiver.

Le dessinateur l'habilla aux couleurs de la célèbre bouteille de Coca Cola : rouge et blanc. Ce nouveau look et la renommée que lui valut la publicité, firent du vieux bonhomme le maître planétaire de la nuit magique, le Père Noël.

Il y eu bien quelques mouvements de protestation de la part des Catholiques contre cette envahissante popularité, la nuit du 24 au 25 décembre étant à l'origine celle de l'enfant Jésus. Certaines manifestations allèrent même jusqu'à brûler l'effigie du Père Noël, mais tout rentra dans l'ordre au fil du temps.

Commenter cet article